Arbres: Carouge demande à l’État de revoir sa copie

MobilitéEn raison des abattages prévus, le projet d’élargissement du chemin de Pinchat est remis en question.

Une pétition demande de sauver les arbres du chemin de Pinchat.

Une pétition demande de sauver les arbres du chemin de Pinchat. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le projet d’élargissement du chemin de Pinchat a du plomb dans l’aile. La Commune de Carouge a demandé au Canton de lui faire d’autres propositions. Pour mémoire, ce projet vise à permettre le passage d’une nouvelle ligne de bus à haut niveau de service, qui reliera Veyrier au rondeau de Carouge pour poursuivre jusqu’à Lancy-Pont-Rouge.

Alors que la Commune de Veyrier s’apprête à accueillir 430 nouveaux logements dans le futur quartier des Grands-Esserts, la mise en place de cette nouvelle ligne de bus permettant de conduire les usagers sur une gare du Léman Express semble inévitable.

Seulement, la chaussée du chemin de Pinchat est trop étroite pour permettre à ces futurs bus de se croiser. Le projet initial du Canton entendait donc raser les arbres sur le versant nord afin d’élargir la route. Des pistes cyclables et un trottoir longeant le versant sud sont également prévus. Bien que la plantation d’une quarantaine de chênes de 6 mètres de haut soit projetée, cette proposition ne satisfait pas les autorités de Carouge, territoire sur lequel passe ce chemin (ainsi que sur celui de Veyrier et de la Ville).

«Cet automne, nous avons demandé à l’État d’étudier d’autres options qui ne nécessiteraient pas d’abattre autant d’arbres et nous leur avons à nouveau écrit à Noël afin de leur demander une réunion», indique le conseiller administratif carougeois Nicolas Walder.

Du côté du Canton, le porte-parole du Département des infrastructures, Roland Godel, confirme que d’autres variantes ont été mises à l’étude «de manière à tenir compte à la fois des contraintes liées au passage des bus et de la préservation optimale des arbres». Un point sera fait sur ces variantes lors d’une rencontre avec les autorités veyrites et carougeoises à la fin du mois de février.

Les trois entités devront trouver un compromis. «C’est le Canton qui a lancé cette étude, car il souhaite y faire passer cette ligne de bus, mais il faut savoir qu’il s’agit d’un chemin communal, souligne Nicolas Walder. L’État ne peut donc pas nous imposer un aménagement que nous ne voudrions pas. Nous sommes condamnés à travailler ensemble et à trouver une solution qui satisfasse tout le monde.»

Les revendications de l’Exécutif carougeois sont appuyées par de nombreux citoyens qui ont déposé la semaine dernière une pétition munie de plus de 1700 signatures à la mairie. Elle remet en cause l’abattage des chênes, séquoias et autres cèdres situés le long du tracé. Traitée la semaine dernière lors du Conseil municipal, la pétition a été renvoyée en commission.

Créé: 30.01.2020, 16h24

Articles en relation

Abattages à Pinchat: la pétition a été déposée

Carouge Malgré la volte-face de l’Exécutif, les opposants aux coupes d’arbres dans la forêt veulent être entendus. Plus...

Abattage d'arbres à Pinchat: l’Exécutif carougeois revient en arrière

Polémique Le Conseil administratif veut éviter toute «récupération politique» à deux mois des élections municipales. Plus...

Une pétition conteste l'abattage de 210 arbres dans la forêt de Pinchat

Carouge Le texte fait suite à une délibération votée par une courte majorité du Conseil municipal en décembre. La coupe s'inscrit dans le cadre de l'entretien des bois carougeois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...