Passer au contenu principal

Yvan Rochat: «Les citernes de Vernier ne valent pas une grève de la faim»

L'ancien conseiller municipal UDC Stéphane Valente annonce une grève de la faim illimitée dès le 15 février contre les citernes situées en face d'Ikea.

Le 25 février 2011, Stéphane Valente et Christina Meissner, élus de l'UDC, manifestaient pour le déplacement des citernes de Petrostock.
Le 25 février 2011, Stéphane Valente et Christina Meissner, élus de l'UDC, manifestaient pour le déplacement des citernes de Petrostock.
Pierre Abensur (Archives)

«En tant que père de trois filles, je me refuse à laisser mes enfants vivre près d’une bombe, qui pourrait sans problème être déplacée loin des habitations et de l’aéroport, puisque d’autres installations existent, où les centres de stockage ne sont pas utilisés à cent pour cent de leur capacité.» En une phrase, Stéphane Valente signifie au Conseil d'Etat la gravité, à ses yeux, de la présence des citernes d'hydrocarbures de Blandonnet et la solution susceptible de réduire le risque, qui menace les 5000 personnes qui vivent et travaillent à proximité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.