Passer au contenu principal

«Des voix m’ont poussé à mettre le feu au cinéma»

Un homme souffrant de schizophrénie est enfermé depuis un an à Champ-Dollon. Son avocat dénonce un traitement inhumain.

L’homme de 47 ans, a bouté le feu à des sièges dans une salle vide. Malade, l'incendiaire a passé 344 jours en prison sans le suivi thérapeutique que demandaient les équipe soignantes.
L’homme de 47 ans, a bouté le feu à des sièges dans une salle vide. Malade, l'incendiaire a passé 344 jours en prison sans le suivi thérapeutique que demandaient les équipe soignantes.
Olivier Vogelsang

L’incendie n’a fait que des dégâts matériels. Quand le feu a pris dans la salle 13 du Cinéma Pathé Balexert, personne ne s’y trouvait hormis l’incendiaire. Il avait choisi d’asperger les sièges d’alcool à brûler et de bouter le feu entre deux séances. «Je l’ai fait à ce moment précis parce que je ne voulais faire aucune victime. Je savais également que les sièges étaient ignifugés.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.