Vingt toits pour étudiants contre services rendus

LogementsL’Université de Genève propose aux particuliers d’offrir une chambre aux étudiants contre de petites prestations.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: James Marshall

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«1 h de service rendu contre 1 m2.» C’est le principe d’un nouveau projet de l’Université de Genève. Des particuliers mettent une chambre de leur logement à disposition d’un étudiant. En retour, celui-ci fournit des coups de main, comme une aide au ménage, la tonte de la pelouse, un soutien informatique.

Pour chaque mètre carré du bien à disposition, l’étudiant offre une heure de son temps au logeur. Et paie 100 francs de dédommagement par mois. Un système gagnant-gagnant qui contribue à pallier la pénurie de logements étudiants et lutter contre l’isolement social, soutient Sabine Estier Thévenoz, responsable du projet au Bureau des logements de l’Université.

Lancé en mars, le projet avance à grands pas: vingt hôtes ont proposé de mettre à disposition une chambre à la rentrée; trois ont déjà commencé l’expérience. Parmi eux, plus de 40% de personnes seules âgées de 50 à 64 ans. Une tranche d’âge qui a d’abord un peu surpris la responsable: «Mais finalement il y a une certaine logique, les plus de 50 ans voient leurs enfants quitter le domicile, ils se retrouvent avec des pièces vides. Et ils ont une plus grande ouverture d’esprit sur cette idée de cohabitation, d’accueil. Les générations antérieures, les plus de 80 ans, ont une autre histoire de vie – la plupart ont vécu la guerre – et veulent se débrouiller seules avant tout; si elles sont parfois prêtes à rendre service aux étudiants, elles ont de la peine à dire qu’elles ont besoin d’aide.»

Vingt hôtes et autant de types de coups de main demandés, sauf de type médical, l’étudiant n’est pas un garde-malade. «Il y a les demandes classiques, comme cette dame de 85 ans qui souhaite que l’étudiant passe la tondeuse, nourrisse ses chats, l’aide à porter ses courses. Et il y a des demandes plus originales, comme celle de ce sexagénaire qui veut un étudiant de la HEAD pour que celui-ci s’occupe notamment de trier et classer ses photos pour en faire des albums!» Mais aussi cette septuagénaire qui demande des heures de conversation en italien. Ou encore cette quadragénaire qui commence très tôt le travail et a besoin que l’étudiante amène son enfant à l’école. Du côté des étudiants, l’intérêt est bien présent: «Sans aucune publicité, il y a eu rapidement cinquante jeunes intéressés et trente placés sur liste d’attente…»

A l’origine de ce projet, qui existe déjà dans d’autres pays comme l’Allemagne, un constat: à la rentrée passée, 600 étudiants n’avaient pas encore trouvé leur logement au début de septembre. Et selon l’Office cantonal de la statistique, ajoute Sabine Estier Thévenoz, près de 13 300 personnes vivent seules dans des cinq-pièces ou plus. Aurélie Toninato

Inscriptions Les personnes intéressées à être hôtes peuvent encore s’annoncer sur www.unige.ch/logement (TDG)

Créé: 17.07.2016, 16h45

Articles en relation

Trente studios modulaires pour étudiants s’installent en zone villas

Logement Des studios modulaires et provisoires ont été montés au chemin des Corbillettes, le temps que l’on érige de grands immeubles. Plus...

12 m2 contre 12 h de services

Logement L’Uni lance un nouveau projet: elle propose aux particuliers d’offrir une chambre aux étudiants contre de petites prestations. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Tessin uni derrière Cassis
Plus...