Passer au contenu principal

Rue de la Croix-Rouge, les micocouliers retrouvent leur alignement d’antan

Dix arbres ont été plantés hier pour remplacer ceux, malades, qui avaient dû être abattus entre 2008 et 2011.

Dix nouveaux micocouliers sont venus garnir le trottoir qui longe la rue de la Croix-Rouge, au sommet du mur des Réformateurs. Les jeunes arbres ont été plantés hier en présence du conseiller administratif en charge des espaces verts, Guillaume Barazzone. L’alignement de micocouliers qui était rompu depuis sept ans est ainsi reconstitué. La Ville de Genève en a profité pour refaire complètement le trottoir.

Ces arbres remplacent ceux, plantés en 1919, qui avaient dû être abattus entre 2008 et 2011 parce qu’ils étaient malades. «Leurs racines avaient souffert des travaux d’élargissement de la route exécutés dans les années 50. Affaiblies, elles avaient ensuite été attaquées par un champignon», explique Caroline Paquet-Vannier, dendrologue au Service des espaces verts (SEVE). Bien que moins atteints, les autres micocouliers centenaires qui sont toujours là font l’objet d’un suivi régulier. «Ils ne sont pas tout à fait sains et il n’est pas exclu qu’on doive aussi finir par les abattre.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.