Une ville métamorphosée pour accueillir les Géants

Reportage Klaxons en périphérie et marche à pied au centre, Genève vit sa deuxième journée avec les Géants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rues désertes. Dernière cigarette d’un civiliste avant d’être dérangé par un message radio. Nous sommes aux Pâquis, il est 10 h. Loin de l’effervescence du centre-ville. La petite Géante n’est pas attendue dans le secteur avant 12 h. Elle fera sa sieste à la Rotonde du Mont-Blanc dès 13 h. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la saga genevoise des Géants de la Compagnie Royal de Luxe, qui a débuté hier, a métamorphosé la cité. Jusqu’à son réseau de transports publics.

De quoi déboussoler les Genevois qui cherchent désespérément à rejoindre pour l’un le repas de famille à Plan-les-Ouates; pour l’autre «une copine pour un lunch à la Jonction». Le téléphone collé à l’oreille, une jeune femme portugaise, croisée dans la rue, résume la situation à sa façon: «A cidade está paralisada.» Même son de cloche de sa voisine, elle aussi en conversation téléphonique: «C’est tout bloqué partout, c’est la m… Y a pas de tram je te dis!»

«Comment arrive-t-on à Plainpalais?»

Refoulés à la périphérie, les automobilistes ne sont pas plus ravis. Interdits notamment de Pont du Mont-Blanc, ils manifestent leur mauvaise humeur à coups de klaxons dès que l’attente se fait trop longue. Policiers, membres de la PC, bénévoles sont partout pour contrôler la situation. Loin de la grogne terrestre, un hélicoptère vrombit dans le ciel, dérangeant sans doute les adeptes de la grasse matinée.

Concert de klaxons à Florissant

A la gare Cornavin, on ne dort guère. Les touristes arrivent par vagues. Eux ont le sourire! Un bénévole, reconnaissable à son T-shirt bleu, leur glisse un dépliant dans les mains. «Il y a beaucoup de familles. Certains viennent de Lausanne, de Bienne…», souligne Estelle Fortis, une Genevoise de 22 ans, qui s’occupe de l’accueil en gare. La question est sur toutes les lèvres: «Comment arrive-t-on à Plainpalais?» Son acolyte Barbara Induni, 57 ans, est venue exprès du Tessin pour prêter main forte.

Devant la porte à bulles donnant sur la place Cornavin, les quidams consultent des plans sur smartphones ou sur papier. Se repérer est devenu le sport national. Les agents des TPG sont harponnés de toutes parts. «Il y a énormément de touristes, souligne l’un d’eux. Beaucoup d’anglophones. Dont certains qui veulent se rendre au Salève. Ils ont choisi leur jour!» A noter au passage: point de tarif spécial des TPG durant l’événement.

À vélo, en trottinette, en biporteur

A Bel-Air, règne une toute autre ambiance. Les klaxons sont loin. Les trottinettes et les vélos ont pris le pouvoir. «C’est bon enfant, commente un policier. Il n’y a pas de voiture. C’est calme comme ça!» Dans un biporteur, particulièrement adapté à la situation, la famille Schneider, suit la petite Géante. Femme et enfants dans la carriole, le père pédale, à la force des mollets. «Ça vous va si on se place là pour la voir passer?» demande-t-il à ses passagers.

Chacun cherche l’endroit le plus stratégique pour assister au spectacle. «C’est où qu’ils habitent les Géants?» interroge une fillette prénommée Alissa, pressée de les rencontrer mais aussi «fatiguée de marcher». Sa patience ne va pas tarder à être récompensée. Un petit groupe consulte l’application smartphone qui indique en temps réel le déplacement des marionnettes et déclare: «La petite arrive droit sur nous!» Quatre camions des forces de l’ordre lui fraient un chemin. «C’est le défilé annuel de la police», s’amuse un spectateur. Les enfants grimpent rapidement sur les épaules. Tandis que les smartphones s’élèvent au-dessus des têtes pour immortaliser l’instant. Dans un bruit de moteur, qu’on avait presque oublié, la géante de 5,5 mètres fait son entrée, tenant fermement un volant. Le père d’Alissa grogne: «Ça me saoule ces Géants.» Sa fille sourit en échangeant un regard avec la marionnette.

(TDG)

Créé: 30.09.2017, 13h48

Articles en relation

Revivez la deuxième journée des Géants à Genève

Evénement Sur notre site, nous vous emmenons sur les traces de la petite Géante et de la Grand-Mère. Plus...

Aucune mission n'est impossible pour la Grand-Mère Géante

La saga des Géants La marionnette s'est élevée dans les airs pour sauter par-dessus le pont Charles-Galland. Colossal! Plus...

Revivez la première journée des Géants à Genève

Evénement Sur notre site et notre page Facebook, nous vous emmenons sur les traces de la petite Géante et de la grand-mère. Plus...

Réveil des Géantes: douche et whisky au menu

Spectacle de rue Aïeule et fillette ont entamé leur samedi à 10h sur la plaine de Plainpalais par des ablutions et un petit-déjeuner rustique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...