La Ville de Genève démarrera 2018 sans budget

FinancesMardi soir, le Conseil municipal a voté les 12es provisionnels.

Sandrine Salerno, conseillère administrative en charge des Finances, à droite, à côté de Rémy Pagani, maire de Genève.

Sandrine Salerno, conseillère administrative en charge des Finances, à droite, à côté de Rémy Pagani, maire de Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est acté. À l’occasion d’une séance extraordinaire, le Conseil municipal de la Ville de Genève a voté les 12es provisionnels. À l’unanimité et en vingt-cinq minutes. Non pas en raison d’un consensus entre les groupes mais simplement par obligation légale. La Ville est en effet contrainte de débuter l’année 2018 sous ce régime en raison de l’absence d’un accord sur le budget. «Vous n’avez pas le choix», souligne la magistrate socialiste en charge des Finances, Sandrine Salerno.

Lors de ce rapide débat, le chef de groupe des Verts, Alfonso Gomez, a déploré «un surcroît de travail pour l’administration» en raison des 12es ainsi qu’«une insécurité pour les associations» (lire ci-dessus), avant de fustiger une «droite déraisonnable». De leurs côtés, les représentants des partis de la droite élargie ont, un à un, martelé leur volonté d’étudier de près le projet de budget.

Un argumentaire qu’ils avaient déjà mis en avant lors de la dernière plénière. «Nous savions tous, à l’époque, que le temps serait trop court pour opter pour un budget avant la fin de l’année, indique la conseillère municipale PDC Anne Caron, mais nous entendons doter la Ville d’un budget dans les meilleurs délais et le faire en connaissance de cause.»

Le chef de groupe MCG Daniel Sormanni renchérit, exigeant «un travail méthodique», notamment afin de faire la lumière sur la question des recettes des horodateurs. Le projet de budget poursuit son parcours dans les commissions spécialisées. Il sera vraisemblablement voté par la Commission des finances en janvier, puis en plénière dans la foulée. (TDG)

Créé: 06.12.2017, 07h21

Articles en relation

Guérilla budgétaire: festivals aux abois

Subventions Votés mardi par le Conseil municipal de la Ville de Genève, les 12es provisionnels inquiètent les acteurs culturels. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...