La Ville de Genève déclare l'urgence climatique

EnvironnementLe Conseil municipal a adopté une résolution qui ne se veut pas uniquement symbolique.

La rade de Genève. Image d'illustration.

La rade de Genève. Image d'illustration. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le Royaume-Uni, l'Irlande, mais aussi Zurich et le canton de Vaud, la Ville de Genève décrète l'urgence climatique. Le Conseil municipal a adopté jeudi soir une résolution visant à «reconnaître la nécessité d'atténuer le changement climatique et ses graves conséquences».

Concrètement, le texte demande à la Ville d'analyser ses politiques publiques sous l'angle de leur impact en termes de consommation en énergie fossile, en gestion des déchets et sur la biodiversité, explique la conseillère municipale socialiste Albane Schlechten. Qui insiste: «Il y a encore des progrès à faire.»

Dépasser l'acte symbolique

L'Exécutif est invité à présenter, dans les six mois, un rapport sur les actions déjà appliquées ainsi que sur celles qui seront entreprises à l'avenir.

Pour le maire Sami Kanaan, le texte dépasse l'acte symbolique. «La prochaine fois que nous présenterons des demandes de crédit pour des projets allant dans ce sens, il sera très difficile pour les partis qui ont dit oui aujourd'hui de s'y opposer», fait valoir le magistrat.

Nouvelle donne

La résolution a été acceptée à une large majorité (64 oui, 1 abstention et 5 non venus du MCG), une chose «inimaginable», selon Sami Kanaan, en début de législature il y a quatre ans. «Les manifestations des jeunes pour le climat ont changé la donne», ajoute-t-il.

Par ailleurs, le Conseil municipal a aussi décidé d'étudier la création d'une nouvelle commission qui s'occuperait des textes liés à la transition écologique. Un signe de plus que la question du climat gagne en importance.

Créé: 16.05.2019, 23h18

Articles en relation

Réchauffement climatique: la preuve par le marronnier de la Treille

Journée nationale de l'allergie La date où la première feuille du marronnier de la Treille à Genève éclot est notée officiellement chaque année depuis 1818. Cet arbre constitue un outil simple pour observer le réchauffement climatique. Illustration en graphique. Plus...

Genève tente de cultiver l’écologie

Environnement Tout au long de ce mois, la Ville enjoint à ses citoyens de réduire leur empreinte carbone. Mais est-elle exemplaire? Plus...

«Plus le sujet est grave, plus il faut être marrant»

Interview L'humoriste genevoise Marina Rollman collabore avec la Ville de Genève pour promouvoir cinq écogestes citoyens. Elle revient sur les liens entre l'humour et le climat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Selon Hodgers, les récentes votations bloqueront la construction de 20.000 logements
Plus...