Passer au contenu principal

En Ville, l'étrange campagne du second tour

Confinés, les candidats à la Mairie de Genève essaient de trouver le bon dosage sur Facebook.

Les affiches électorales sont bien peu vues en cette période d'épidémie.
Les affiches électorales sont bien peu vues en cette période d'épidémie.
Enrico Gastaldello

Le cœur n’y est pas. Ou si peu. Les douze candidats – oui, douze – toujours en lice pour le second tour de l’élection au Conseil administratif de la Ville de Genève sont confrontés à un défi de taille: faire campagne en dépit des circonstances et sans pouvoir aller à la rencontre des gens. «C’est extrêmement compliqué», confie Pierre Bayenet d’Ensemble à Gauche (EàG, SolidaritéS-DAL). «J’ai les pieds et les poings liés», se désole l’indépendante Sanja Duvnjak.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.