La Ville détaille ses négociations de téléphonie entre 2015 et 2018

Marchés publicsLa chronologie des faits fournie permet de mieux saisir pourquoi les divers abonnements collectifs n’ont changé qu’en juillet.

Les cinq magistrats sont passés à un forfait de 99 francs par mois depuis l’été.

Les cinq magistrats sont passés à un forfait de 99 francs par mois depuis l’été. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Cour des comptes a récemment épinglé les conseillers administratifs de la Ville de Genève pour leurs notes de frais, notamment en matière de téléphonie (17 000 francs pour Guillaume Barazzone en 2017). La conseillère administrative Sandrine Salerno avait expliqué avoir négocié pendant deux ans et demi un abonnement illimité. Comment l’expliquer?

Il faut savoir que les négociations se sont d’abord tenues dans le cadre de la Conférence suisse sur l’informatique (CSI), qui obtient des conditions-cadres avec des opérateurs comme Swisscom et Sunrise, au nom de toutes les collectivités publiques de Suisse (confédération, cantons et communes). «Si chaque commune allait négocier individuellement avec les opérateurs, les conditions seraient moins intéressantes, illustre Michael Bützer, collaborateur de l’Office technique de la CSI. Nous jouons sur les économies d’échelle, après chaque collectivité peut ajuster les types d’abonnement dont elle a besoin.»

Pas obsolète pour tous

Selon la Ville, à l’automne 2015, Swisscom introduit des abonnements illimités pour les collectivités. Un porte-parole de l’opérateur, Christian Neuhaus, confirme qu’à cette date, «on a proposé proactivement à Genève de revoir ses abonnements, qui n’étaient plus du tout adaptés.» A savoir un abonnement de base, à 7.19 francs par mois, axé sur la téléphonie et ne comprenant que peu de données Internet (500 Mo). Cet abonnement est aujourd’hui conservé par 1200 collaborateurs, car il correspond encore à leurs besoins. Mais ce n’était plus le cas pour beaucoup d’autres, dont les magistrats.

La suite de la chronologie nous a été fournie par la Ville de Genève. En janvier 2016, Swisscom propose un forfait à 26 francs par mois, illimité en Suisse seulement. En rajoutant le roaming à l’étranger, cette offre revient annuellement à 107 000 francs de plus. La Ville estime que c’est trop cher et garde son système.

En mars 2017, les pourparlers entre la CSI et Swisscom aboutissent à un tarif inférieur: 22 francs par mois, illimité en Suisse. Le différentiel annuel pour la Ville n’est plus que de 36 000 francs. La Municipalité décide alors d’entrer en négociations bilatérales avec Swisscom. Un nouveau contrat est signé entre les deux parties en juillet 2017, avec une migration prévue pour octobre.

Subtilités et retard

Mais plusieurs abonnements en Ville ne concernent pas qu’un téléphone ou une tablette. Certains concernent aussi d’autres objets connectés, comme des capteurs, des alarmes, des sondes, qui ne sont pas compatibles avec les nouveaux abonnements. De plus, ces propositions «ne comprenaient pas l’option d’appel prioritaire en cas de surcharge du réseau, particulièrement utile aux agents de police municipaux et aux membres du Service d’incendie et de secours», précise Dominique Madon, directeur des systèmes d’information et de communication de la Ville de Genève. Ces deux problèmes identifiés, la migration est repoussée.

Elle se fait finalement en juillet 2018: 24 personnes (magistrats et hauts cadres) ont un forfait à 99 francs par mois, illimité en Suisse et en Europe, tandis que 234 autres collaborateurs sont au tarif de 22 francs par mois, illimité en Suisse uniquement.

Un appel d’offres sur les marchés publics a depuis été lancé. Les offres ont été clôturées vendredi et la Ville, après avoir déterminé quelle est la meilleure option, pourrait procéder à une adjudication en janvier 2019, et à une mise en œuvre en juin.

Créé: 13.11.2018, 09h31

Manifestation baromètre

La manifestation annoncée ce soir de 17h30 à 19h affichait lundi soir 80 participants et 217 intéressés, du moins selon la page Facebook «Genevois en colère - Stop aux privilèges démesurés». L’événement organisé par le vice-président des Vert’libéraux genevois, Jérôme Fontana, a bien été autorisé par la police. Il aura lieu devant l’organisation météorologique mondiale, où siège le Conseil municipal pour une séance plénière consacrée aux suites de l’affaire des notes de frais de l’Exécutif. L’organisateur joue aux pronostics pour nous: «Je suis surpris, il y avait très peu de monde intéressé encore vendredi soir. Nous n’avons fonctionné que par le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux, nous n’avons pas distribué de flyers. Mais là nous tablons sur environ 250 personnes. Il est parfois difficile de faire sortir les Genevois dans la rue, mais là cela révolte tout le monde, pas besoin d’être encarté dans un parti.» Il compte rester à l’extérieur du bâtiment, car «si trop de personnes pénètrent à l’intérieur dans l’assistance, la séance pourrait être annulée, ce n’est pas le but.»

Articles en relation

Appel à manifester après le «scandale» des notes de frais de la Ville

Ville de Genève «Choqués», des citoyens veulent organiser un «rassemblement populaire» suite aux excès de certains politiciens. Plus...

Les conseillers municipaux sont sur tous les fronts dans l’affaire des notes de frais

Polémique Il pleut des textes modifiant à tout va les règlements en vue de la prochaine séance plénière. Plus...

Genève est la seule à dépenser sans compter

Polémique Le Matin Dimanche Ces mots sont sur toutes les bouches: «Notes de frais.» Les récentes «genevoiseries» alimentent le débat public. Qu’en est-il dans les villes de Suisse romande? Genève fait figure d’exception. Plus...

La justice s’empare de l’affaire des frais des élus

Ville de Genève Le Conseil administratif promet de publier ses frais sur dix ans. Le Ministère public a perquisitionné l’administration municipale, visitant notamment les bureaux de quatre magistrats visés par le récent rapport de la Cour des comptes. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...