Des villas ou des immeubles? Débat sur l’avenir du Petit-Saconnex

Votations du 24 novembreLes Genevois sont appelés à trancher sur un projet de déclassement en ville de Genève.

Le Petit-Saconnex pourrait voir l'arrivée de 200 logements supplémentaires si le référendum est accepté.

Le Petit-Saconnex pourrait voir l'arrivée de 200 logements supplémentaires si le référendum est accepté. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On ne pourra pas dire que l’avenir de ce périmètre n’aura pas été discuté! Le déclassement de la parcelle du Petit-Saconnex située entre les chemins Moïse-Duboule, de la Tourelle et des Crêts a été tranché une première fois en mars 2018 après un référendum municipal. À la suite d’un deuxième référendum, c’est au tour de l’ensemble des citoyens genevois de se pencher sur la question.

De quoi s’agit-il? Situé à environ cent mètres à l’arrière du café du Soleil, dont une partie enjambe encore la rue Alphonse-Pasteur, le périmètre mord sur le terrain occupé par l’église Jean-XXIII et la maison de paroisse attenante. Le terrain abrite un immeuble de deux étages sur rez et quelques villas nichées dans une abondante végétation. Le canton, soutenu par la Ville, souhaite déclasser le périmètre. pour y placer 200 logements supplémentaires. Il y a un an, le conseiller administratif Rémy Pagani évoquait « un projet modeste. La densité y sera moins forte que les prescriptions légales pour tenir compte des caractéristiques du lieu.» Selon le Conseil d’Etat, il s’agirait de construire «des bâtiments de gabarits limités variant de trois à cinq étages sur rez ». Pour les autorités, soutenues par la majorité du Grand Conseil, le lieu est idéal pour une densification: «Il est bien desservi par les transports publics et situés à côté d’infrastructures commerciales ou sportives».

Cliquez sur l'infographie pour l'agrandir

«Massacre d’un village»?

Les opposants n’y croient pas. Ils dénoncent le «massacre d’un village». Qui sont-ils ces opposants? Des associations, dont «Sauvegarde Genève», Pic-Vert, l’association des propriétaires de villas, le MCG, l’UDC et les Verts libéraux. Ils prédisent la disparition d’un périmètre de verdure et dénoncent la construction de «grands immeubles, dont la densité nuirait aux habitants nouveaux et actuels du quartier».

Dans une «Opinion» parue dans nos colonnes, Christian Gottschall, membre du comité de Pic-Vert, critique aussi la disparition «programmée» de l’église Saint-Jean XXIII. Mais l’Eglise catholique romaine n’est pas aussi catégorique: «Nous avons évidemment été approchés par l’Etat, comme tous les propriétaires, expose son secrétaire général Dominique Pittet. Mais nous n’avons pas de projets précis.»

Peu importe. Pour les opposants, ce vote est un signal. Il s’agit, assure Christian Gottschall, de «donner un signal afin que nos autorités privilégient un développement économique plus local et maîtrisé, qu’elles reconsidèrent leur fuite en avant dans la politique de densification actuelle.»

Créé: 19.11.2019, 07h33

Articles en relation

Nouvelle bataille contre la densité au Petit-Saconnex

Votation Un groupe d’associations combat la construction de 200 logements. On vote le 24 novembre. Plus...

Votation cruciale pour le Creux-de-Genthod

La Commune voulait acquérir les bâtiments situés sur ce petit paradis lacustre. Une décision attaquée par référendum. Plus...

Halloween mobilise la police et les pompiers au Grand-Saconnex

Fait divers Cette commune de la rive droite a été la plus touchée jeudi soir. Feux intentionnels et caillassage. Une bande de 50 jeunes face aux forces de l’ordre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Léman Express inauguré
Plus...