Passer au contenu principal

Un village d’igloos compose une terrasse d’hiver hors la loi au bord du Rhône

Le petit quai piétonnier qui part de la place Bel-Air se voit rehaussé d’une décoration en forme de loges VIP à l’incongruité surprenante. Récit in situ.

Huit tentes-igloos à l'emprise visuelle incontestable composent une terrasse d'hiver sur le quai piétonnier allant de la place Bel-Air à la place du Rhône.
Huit tentes-igloos à l'emprise visuelle incontestable composent une terrasse d'hiver sur le quai piétonnier allant de la place Bel-Air à la place du Rhône.
MAGALI GIRARDIN

De la rive d'en face, la chose se regarde un peu comme une ponctuation lumineuse au bord du fleuve, bien dans l’esprit Geneva Lux, quand, à la nuit tombante, l’éclairage artistique l’emporte sur l’éclairage public. Les reflets dans l’eau ajoutent un effet supplémentaire, obtenu sans doubler la prise de courant. À cet endroit, le Rhône n’est qu’un bras domestiqué à la surface lisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.