Veyrier pourrait s’offrir un espace multimédia à défaut d’une vraie bibliothèque

AménagementLe Conseil municipal a chargé l’Exécutif d’étudier la réaffectation des locaux de l’école rose et de la salle communale.

Veyrier et son espace communal.

Veyrier et son espace communal. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que faire des locaux libérés dans deux bâtiments publics à Veyrier: l’école rose et la future ex-salle communale? La réponse à cette question n’a pas été trouvée en un soir. Lors de leur dernière séance mardi, les conseillers municipaux ont, à l’initiative des groupes PLR et Veyrier-Ensemble, qui ont déposé des motions en ce sens, chargé l’Exécutif de deux missions. Premièrement de présenter un projet d’espace multimédia dans les locaux de la future ex-salle communale. Deuxièmement de procéder à une étude urbanistique et financière de la future affectation des locaux de l’école rose, et d’intégrer cette étude dans celle, plus globale, portant sur le périmètre de l’actuelle salle communale. Seul le Parti socialiste s’est abstenu sur ces deux objets.

Pour ce qui est de l’école rose, l’espace culturel La Mansarde, qui occupait un étage, a déménagé au Grand-Salève, les locaux sont donc vides. Et la crèche du Sabotier, qui occupe deux étages, attend la construction du nouveau quartier des Grands Esserts pour quitter les lieux.

Le Conseil administratif envisage d’y accueillir l’association Bouillon de lecture. Selon le rapport de commission, «il faut préalablement s’assurer que la dalle supporte la charge des livres». Un carottage est prévu. L’élue socialiste Maude Bessat s’est interrogée sur la nécessité «de faire appel à une société pour une étude qui va sans doute coûter cher» et dont elle remet en cause l’utilité. Une conseillère municipale Veyrier-Ensemble, Aline Tagliabue, note pour sa part que «certaines sociétés qui occupent des espaces dans les écoles vont devoir les quitter car on a besoin de classes, il faudra donc un lieu pour accueillir» ces entreprises.

Quant à la réaffectation de la salle communale, qui sera remplacée par une nouvelle au Grand-Salève, une majorité des commissaires a considéré qu’il n’était, «en l’état actuel des finances, pas possible d’envisager la création d’une bibliothèque classique, et qu’il convient d’envisager des solutions moins onéreuses». Comme un espace multimédia modulable, géré par des bénévoles et des professionnels. Il pourrait y avoir un café, un espace avec des ordinateurs mis à la disposition du public.

Une alternative qui n’a pas convaincu l’élu socialiste Bernard Pinget: «On ne peut pas imaginer qu’un espace multifonctionnel va coûter moins cher qu’une bibliothèque. Dans une commune de près de 12 000 habitants, il est clair qu’une bibliothèque municipale doit exister, et doit être tenue par un ou plusieurs bibliothécaires de profession. On ne peut pas le demander à des bénévoles, aussi compétents soient-ils.» D’autant que selon lui, les bibliothèques restent le seul espace de rencontre non marchand.

Par ailleurs, le pouvoir législatif a validé les comptes communaux 2018, positifs avec un excédent de 2,3 millions de francs. «Ce bon résultat est dû à des éléments extraordinaires, a tempéré le conseiller municipal PLR Thierry Schaffhauser. Les recettes fiscales provenant des personnes physiques sont en forte baisse, ces mauvais chiffres justifient pleinement les mesures» prises pour le budget 2019. Ce à quoi le socialiste Bernard Pinget a opposé: «Vous dites que les mauvais chiffres prévus justifient les coupes budgétaires. Moi, je dis que les mauvais chiffres justifieraient grandement une augmentation du centime additionnel», donc de l’impôt. Pour rappel, cette augmentation, envisagée pour 2019, avait finalement été abandonnée au profit d’un budget déficitaire.

Enfin, le Conseil municipal a octroyé un crédit de 50 000 francs destiné à l’acquisition et à l’installation d’infrastructures de stationnement pour vélos.

Créé: 16.06.2019, 17h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...