Veyrier, capitale de la magie depuis 50 ans

DivertissementLa plus ancienne des écoles de magie fête son demi-siècle. La fascination n’a pas pris une ride.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Même les plus jeunes, 8 ans à peine, ne dérogent pas à la règle: on ne dévoile pas son truc. Scaramouche, Lulu Matrix, Dynamo et les autres montent sur scène ce week-end. Avec eux, les cartes disparaissent, les cordes se coupent miraculeusement et les pois du foulard en soie s’envolent.

Cinquante ans. Les années ont beau passer, la flamme est toujours aussi vive au pied du Salève. «Nous avons fait des recherches et il semble bien que notre école de magie soit la plus ancienne d’Europe. Aujourd’hui, nous continuons d’ouvrir des classes malgré les difficultés que rencontre n’importe quelle association», informe Dominique Gygax, président de l’école.

Pourquoi la magie est-elle si indémodable? «Quelle que soit l’époque, les enfants sont obligatoirement subjugués. Et on le reste en tant qu’adulte», répond celui qui partage sa vie entre l’illusionnisme et l’immobilier. Lui-même a appris à manier la baguette au sein de l’institution veyrite fondée en 1964 par un maraîcher épris de magie. Aujourd’hui, l’école de Veyrier peut se vanter d’avoir formé bon nombre de prestidigitateurs, parmi lesquels Fred Roby, élu plus tard meilleur ventriloque du monde. D’autres ont également poursuivi, se produisent devant un public et/ou transmettent leur savoir aux magiciens de demain. «Les gestes doivent être répétés, comme un pianiste répète ses gammes», confesse Dominique Gygax. C’est précisément ce que fait Lucas, 13 ans. L’apprenti en est certain: la magie sera son métier dans quelques années. Avec l’aide des nouvelles technologies, il puise ses trucs et astuces lors des cours qu’il prolonge sur YouTube. «Je m’entraîne chaque soir à la maison, devant ma famille. Même mes parents ne savent rien de mes tours.»

Finalement, les ingrédients des tours de magie ont-ils changé à l’heure de l’électronique? Pour les spectacles du week-end en l’honneur des 50 printemps de leur école, les magiciens de Veyrier intègrent de nouvelles technologies sur scène. Mais finalement, certains effets sont immuables, énumère Dominique Gygax: «Apparition, disparition, lévitation.»

Spectacle Samedi, salle communale de Veyrier, 20 h. Entrée: adultes 20 fr., enfants 10 fr.

Créé: 13.06.2014, 21h20

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...