Les Verts veulent un vote binational sur le projet autoroutier

ChablaisLes partis écologistes français et suisses promettent d'utiliser tous les moyens pour combattre l'axe Thonon-Machilly.

De g. à dr., Alain Coulombel, Jean Rossiaud et Pierre Eckert.

De g. à dr., Alain Coulombel, Jean Rossiaud et Pierre Eckert. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Tous les moyens à disposition seront utilisés pour mettre la pression contre ce grand projet inutile.» Les mots sont d'Alain Coulombel, élu chablaisien et nouveau porte-parole national d'Europe Écologie Les Verts (EELV). Le Français les a prononcés lors d'une conférence de presse donnée à Annemasse avec deux députés Verts au Grand Conseil. Les deux formations promettent de mener une croisade commune contre le projet d'autoroute entre Machilly et Thonon. Cet axe de 16 km, complément à la voie rapide du pied des Voirons et du contournement de Thonon, a reçu en décembre sa déclaration d'utilité publique, signée par le premier ministre français.

Les deux formations s'adressaient aux médias alors que la Ville de Genève déposait un recours à Paris contre ce feu vert gouvernemental. Et les Verts lui emboîteront le pas. «Les deux partis vont œuvrer à déposer des recours et oppositions chaque fois que cela sera possible, en appui à la démarche de la Ville», avertit Jean Rossiaud, député au Grand Conseil, mais aussi représentant d'EELV en Suisse à l'attention des Français de l'étranger.

Des questions et motions seront lancées au sein du Parlement cantonal, dans l'espoir de mobiliser le gouvernement. Tout sera entrepris pour soutenir d'éventuelles actions émanant de la société civile. Enfin, un scrutin sera requis. «Nous allons demander un référendum commun sur l'ensemble des communes concernées, de part et d'autre de la frontière, poursuit l'élu. Cette pratique est peu commune en France mais elle figure au coeur du programme d'EELV.» Côté suisse, le référendum en question n'aurait pas forcément une portée formelle comme ceux intentés contre une loi votée, mais pourrait tenir davantage d'une consultation populaire.

L'idée générale est de favoriser une mobilisation de grande ampleur. «Nous voulons monter en puissance et donner une visibilité nationale à ce combat», lance Alain Coulombel en évoquant la lutte menée, au final avec succès, contre le projet aéroportuaire nantais de Notre-Dame-des-Landes. Doit-on s'attendre à voir se former une ZAD, une zone à défendre dans le jargon militant? «Il ne nous appartient pas d'en décréter une, mais si une ZAD devait se créer, on la soutiendra», répond le Chablaisien.

Les élus suisses n'ont en tout cas pas l'impression de donner dans l'ingérence. «Le bassin de vie est intimement lié sur le plan de l'environnement, argue Pierre Eckert, chef de la députation Verte au Grand Conseil. L'autoroute ne va pas déplacer le trafic, elle va en générer ce qui accroîtra la consommation d'énergie fossile: on ne peut pas faire ça en situation d'urgence climatique. Enfin, l'autoroute crée une concurrence au Léman Express, qui n'a même pas encore atteint sa vitesse de croisière.»

Créé: 14.02.2020, 14h09

Articles en relation

La Ville de Genève officialise son recours contre l'autoroute du Chablais

Mobilité Les autorités municipales déposeront ce vendredi leur recours contre le projet autoroutier reliant Thonon à Machilly. Ils veulent démontrer «l’absence d’utilité publique» de l'infrastructure. Plus...

La Ville de Genève part en guerre contre la future autoroute du Chablais

France voisine La Municipalité a mandaté le cabinet d'avocats de l'ancienne ministre française de l'Environnement Corinne Lepage pour défendre ses intérêts. Elle estime que le tronçon autoroutier menace le Léman Express. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...