Passer au contenu principal

Vernier veut un cadre plus humain aux Tattes

Le Municipal juge indignes les conditions de vie dans le centre de requérants. Il demande au Canton d’agir.

A la mi-novembre, un incendie avait fait un mort dans le centre des Tattes. Mais le Conseil municipal n'a pas attendu ce drame pour se soucier des conditions de vie des requérants d'asile.
A la mi-novembre, un incendie avait fait un mort dans le centre des Tattes. Mais le Conseil municipal n'a pas attendu ce drame pour se soucier des conditions de vie des requérants d'asile.
Laurent Guiraud

Dans une résolution votée à l’unanimité mardi et cosignée par tous les partis, le Conseil municipal de Vernier demande au Canton d’agir pour améliorer les conditions de vie au centre de requérants d’asile des Tattes. Le Délibératif verniolan n’a pas attendu l’incendie survenu à la mi-novembre, qui a fait un mort, pour se soucier de la situation dans ce foyer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.