Passer au contenu principal

À Vernier, un chantier public fourmille de temporaires

Les maçons qui réalisent la future école à l'Étang sont des intérimaires, alors que la Commune dit combattre ce fléau. Mais aucune entreprise ne voulait faire le travail!

Les inspecteurs des chantiers contrôlent les ouvriers au quartier de l’Étang.
Les inspecteurs des chantiers contrôlent les ouvriers au quartier de l’Étang.
Lucien Fortunati

La Commune de Vernier l’a déclaré à plusieurs reprises: elle veut lutter contre le travail temporaire qui sévit de plus en plus dans la construction. Mais voilà. La Municipalité de gauche est prise les doigts dans le pot de confiture. Sur le chantier de son futur bâtiment au quartier de l’Étang, qui comprend notamment une crèche, une école et une maison de quartier, les travailleurs temporaires se comptent à la pelle. Ils sont même largement majoritaires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.