Passer au contenu principal

Les Vernets jouent à guichets fermés

A 22h15 déjà, les organisateurs ont dû se résoudre à fermer les trois entrées. La jauge fixée à 7000 personnes était atteinte. A l’extérieur, des centaines de spectateurs privés d’écran pour raison de sécurité.

On a l’impression qu’ils attendaient cela depuis deux ans. Ils, ce sont les inconditionnels de la Fan Zone des Vernets, ces amateurs de ballon rond qui préféreront toujours le plein air au salon privé. Cette esplanade leur appartient. Elle était européenne, la voici mondiale. Les habitudes sont vite retrouvées. Plaisir apéritif d’avant-match. Une déferlante: les gens viennent de partout. Majoritairement à pied ou en deux-roues. C’est bien. Le pont Wilsdorf comme on ne l’a jamais vu: des vélos cadenassés d’une rive à l’autre le long des parapets.

Dans l’enceinte, à 20 h, déjà trois à quatre mille personnes dansant en musique. Une cérémonie d’ouverture délocalisée de São Paulo à Genève. L’écran géant, à la qualité impressionnante, assure le raccourci géographique. Les supporters ont pris leurs marques et leurs places. Tous devant, en rangs serrés. Sur le chaud bitume, beaucoup de sueur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.