Passer au contenu principal

Guillaume met les drones à l'épreuve du vent

Guillaume Catry détient la solution pour fabriquer des engins volants plus résistants aux conditions réelles grâce à un dispositif qui simule toutes sortes de vents

Guillaume Catry, 31 ans, a commencé par un apprentissage de mécanicien automobile. Il dirige aujourd’hui la start-up WindShape.
Guillaume Catry, 31 ans, a commencé par un apprentissage de mécanicien automobile. Il dirige aujourd’hui la start-up WindShape.
Lucien Fortunati

À seulement 31 ans, le Genevois Guillaume Catry est à la tête d’une entreprise qui est en train de percer dans l’univers des drones, avec des clients en Europe, aux États-Unis et en Asie. Mais au lieu de construire lui-même des engins volants, il a développé – avec son mentor Flavio Noca, professeur à la Haute École du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (Hepia) – un dispositif doté de milliers de petits ventilateurs permettant de contrôler l’air avec précision. Cette soufflerie simule une variété de vents afin que des drones en phase de test puissent être exposés à des conditions réelles. Fondée en 2017, la société WindShape connaît depuis un certain succès. Ainsi, elle a été choisie par la Confédération pour promouvoir l’innovation helvétique à travers de nombreux événements depuis 2018. Le premier dispositif vendu a servi à la NASA pour la simulation des vents soufflant sur Mars…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.