Passer au contenu principal

La vente des voitures d’Obiang aura bien lieu

La Guinée équatoriale a voulu bloquer les enchères de 25 véhicules prévues dimanche près de Nyon. La justice lui donne tort.

Les Ferrari, Rolls-Royce, Maserati ou autres Lamborghini ont longtemps été séquestrées dans un local au chemin de la Gravière.
Les Ferrari, Rolls-Royce, Maserati ou autres Lamborghini ont longtemps été séquestrées dans un local au chemin de la Gravière.
FRANK MENTHA

La vente aux enchères des voitures d’Obiang, prévue dimanche, aura bien lieu. Le Tribunal de première instance de Genève a rejeté mardi la requête de la Guinée équatoriale visant à l’annuler. La juge estime que cette vente ne portera pas préjudice à cet État d’Afrique centrale, représenté par Me Shahram Dini.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.