Passer au contenu principal

Médaille en or «Notre-Dame de Paris» vendue 170'000 francs, un record

Numismatica Genevensis, maison genevoise de vente aux enchères a reversé ses commissions à la Fondation pour la restauration de la cathédrale de Paris.

Keystone

Une médaille en or commémorative de la restauration de Notre-Dame de Paris en 1864, donnée par Napoléon III à l'architecte Viollet-le-duc a été adjugée au prix record de 170 000 francs, lors d'une vente aux enchères de mille monnaies et médailles qui s'est tenue à l'Hôtel Richemond, ce mardi. La vente proposait à l’enchère plus de mille pièces de monnaie de prestige dont certaines d’importance historique.

À cette occasion, Numismatica Genevensis, maison genevoise de vente aux enchères de pièces de monnaie de prestige, reversera toutes les commissions relatives à la vente de cette médaille, au Fonds Notre-Dame de Paris – ce dernier veille depuis sa création au bon usage des dons reçus pour la restauration de l’édifice historique. C’est Viollet-le-Duc qui construisit la flèche qui s’est embrasée en avril 2019. Témoin de l’histoire elle revient aujourd’hui à l’honneur pour la deuxième fois et marque à nouveau par sa charge symbolique. La vente de cette médaille ne pouvait donc que susciter une ferveur qui touche au-delà du cercle des collectionneurs.

Dans ce contexte émotionnel et afin de soutenir le travail de reconstruction de l’édifice historique, Numismatica Genevensis SA a fait don à la Fondation Notre-Dame de toutes les commissions relatives à la vente de cette médaille. Le montant représente près d’un quart du prix d’adjudication. «Personne ne connaissait l’histoire de cette médaille avant que Numismatica Genevensis ne la mette en lumière. À l’issue de la vente, nous avons pu être confortés dans l’idée qu’elle retournerait peut-être en France et démarrerait ainsi une nouvelle page de son histoire. La qualité exceptionnelle de la gravure en fait un objet remarquable. De plus, entre l’émotion générale suscitée par l’incendie et la représentation mondiale des acheteurs présents lors de la vente, un sens particulièrement fort a été donné à cet évènement», confie Christophe-Charles Rousselot, Délégué général de la Fondation Notre Dame. Frank Baldacci, CEO de Numismatica Genevensis s'est déclaré heureux que «d'apporter notre soutien à la fondation et participer modestement à la restauration d’un patrimoine qui appartient à l’humanité». Lors de la première vente intitulée «A Royal Collection», le lot numéro 1, un tétradrachme de Kimon a été adjugé CHF 1,7 millions (prix marteau). Cette monnaie est considérée par les spécialistes comme étant la plus belle monnaie grecque de l’histoire.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.