La vente des plaques de rue rapporte quelque 40 000 francs à la Ville de Genève

EnchèresLa totalité des plaques ont trouvé preneurs. Une nouvelle action est prévue pour le printemps 2016

Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est une agréable surprise, tout le monde ici est très content», lance Marina Trayser, déléguée à l’Information au Génie civil. Du 5 au 14 novembre, la Ville de Genève a mis en vente 103 anciennes plaques de rue sur le site Ricardo.ch.

Bourg-de-Four à 2000 francs

Avec un prix de départ à 50 francs, certaines plaques en métal bleuté ont atteint des sommets. C’est le cas de la place du Bourg-de-Four (2000 francs), de la rue De-Candolle (1050 francs) et de la promenade de Saint-Antoine (950 francs). La rue Michel-Chauvet, la rue de l’Arquebuse ou encore la rue Général-Dufour viennent compléter la liste des meilleures ventes.

En moyenne, les panneaux ont été vendus entre 200 et 400 francs. Au total, la vente aux enchères aura permis de récolter près de 40 000 francs. «Pour être honnête, on ne savait pas à quoi s’attendre, avoue Marina Trayser. C’est un véritable succès!»

Pour l’auteur de cette initiative, la conseillère municipale socialiste Olga Baranova, ces montants sont «impressionnants! Cela montre l’attachement des Genevois à leur ville. J’ai moi-même souhaité me procurer une plaque, sans succès», ironise-t-elle.

Face à un tel engouement du public pour son patrimoine, une nouvelle mise aux enchères est prévue pour le printemps 2016. «On ne sait pas encore combien de nouvelles plaques seront mises en vente. Nous avons déjà reçu des demandes pour des noms de rue spécifiques», se réjouit Marina Trayser.

Pour réparer des statues

Vendre du patrimoine pour réparer du patrimoine? Avec l’argent récolté, certains monuments de la ville pourront être ainsi rénovés. En effet, durant l’hiver 2015, plusieurs statues et fontaines ont été victimes de déprédations. La prochaine vente devrait elle aussi contribuer à ces réparations. «Il est encore top tôt pour donner une date concernant le début des travaux», explique Anaïs Balabazan, déléguée à l’Information et à la Communication au Département des constructions et de l’aménagement.

Les personnes qui ont remporté les enchères sont attendues au Service du génie civil pour venir chercher leur plaque, entre le 19 novembre et le 22 décembre. (TDG)

Créé: 16.11.2015, 22h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...