Passer au contenu principal

Vaud et Genève demandent que Berne compense la moitié des pertes fiscales

Un taux d’imposition unique de 13% coûterait entre 500 et 600 millions à Genève, selon le conseiller d’Etat Serge Dal Busco.

Serge DalBusco(PDC), conseiller d'Etat en charge des Finances.
Serge DalBusco(PDC), conseiller d'Etat en charge des Finances.
Pierre Albouy

«La Métropole lémanique attend de la Confédération un soutien pérenne aux cantons d’un montant correspondant au minimum à la moitié des incidences de la réforme de la fiscalité des entreprises sur les cantons et les communes.» Alors que la procédure de consultation fédérale arrive à son terme, Vaud et Genève ont décidé de parler d’une seule voix. Énorme, l’enjeu se chiffre en centaines de millions de francs, comme l’ont rappelé aujourd’hui François Longchamp, président du Conseil d’Etat, et Serge Dal Busco, ministre en charge des Finances. Selon ce dernier, la perte fiscale sera de l’ordre de 500 à 600 millions de francs pour Genève. La réforme devrait entrer en vigueur à l’horizon 2018.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.