Une œuvre d'art accompagne la rénovation d'Uni Bastions

GenèveLa photographie monumentale de Mathieu Bernard-Reymond sera inaugurée samedi 21 septembre dans le cadre de la biennale No'Photo.

«Metamorphose», la proposition du Collectif 1m83 réalisée par Mathieu Bernard-Reymond sur le chantier de rénovation des bâtiments d'Uni Bastions.

«Metamorphose», la proposition du Collectif 1m83 réalisée par Mathieu Bernard-Reymond sur le chantier de rénovation des bâtiments d'Uni Bastions. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tirée d’une série intitulée «Vous êtes ici», une œuvre de Mathieu Bernard-Reymond habillera, en format monumental, la façade de l’Aile Jura d’Uni Bastions durant sa rénovation. Baptisée Métamorphose, cette proposition du Collectif 1m83, qui participe à la transformation des villes en créant des espaces d’exposition à ciel ouvert, se déploiera pendant un an sur une bâche de chantier de 410 m2 pour sceller la rencontre entre un bâtiment emblématique de l’alma mater et la photographie.

Elle sera inaugurée le 21 septembre dans le cadre du lancement de la biennale No' Photo - un festival mettant à l’honneur plus d’une centaine de photographes dans toute la ville. «Né à Gap en 1976, Mathieu Bernard-Reymond a fait de la manipulation de l’image sa signature. Renouvelant les codes visuels du huitième art, l’artiste franco-suisse transforme numériquement paysages et architectures pour faire naître des mondes empreints d’une beauté singulière, où se conjuguent romantisme et dimension conceptuelle», indique le Collectif 1m83 dans un communiqué. À Genève, le décor de l'œuvre est produit par un programme informatique à partir des couleurs et des formes du personnage qu’il contient. Elle renvoie aux constantes transformations du parc des Bastions. Depuis le XVIIIe siècle, les Genevois aiment à flâner le long de ses allées, qui accueillirent le premier Jardin botanique de la ville puis une orangerie.

La photographie de Mathieu Bernard-Reymond fait aussi écho à la mue programmée d’Uni Bastions, qui se déroulera par étapes jusqu’en 2026. Edifié entre 1868 et 1871, l’édifice héberge les Facultés des lettres et de théologie et fait aujourd’hui encore figure de symbole de la vie académique genevoise. Ses bâtiments, inscrits à l’inventaire des immeubles protégés, font actuellement l’objet d’une rénovation. Cette dernière vise à remettre en valeur l’un des fleurons architecturaux de la ville et du canton de Genève dans une perspective de respect du patrimoine et de développement durable. Elle est également l’occasion d’une mise aux normes modernes et d’une adaptation des espaces d’enseignements et de recherche aux besoins actuels et futurs de la communauté universitaire.

Durant le temps des travaux, « Métamorphose » restitue sa beauté à ce monument constitutif de l’esprit de la Cité, accompagnant aussi bien la réhabilitation de murs historiques que l’acquisition continue des savoirs au sein d’une université créative et ouverte sur le monde.

La réalisation éphémère présenté par le Collectif 1m83, en partenariat avec l’Université et la Ville de Genève, ambitionne d’améliorer le confort des usagers et des passants. Elle aspire à reconnecter le citoyen avec son environnement, en lui ouvrant une fenêtre de positivité et de merveilleux dans son quotidien. « Métamorphose » a bénéficié du soutien de la Loterie Romande et de SwissCaution, ainsi que de la participation des entreprises Belloni, Cerutti et Remarq, actives sur le chantier.

Créé: 19.09.2019, 16h39

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...