Passer au contenu principal

Maëva utilise la mode pour parler du mélange des cultures

Maëva Weissen récupère des maillots de foot pour les transformer en collection d’habits ultra-féminins. Une manière de favoriser l’économie circulaire tout en invitant à une réflexion sociale.

Maëva Weissen, 25 ans, crée ses pièces originales dans un atelier situé aux Charmilles.
Maëva Weissen, 25 ans, crée ses pièces originales dans un atelier situé aux Charmilles.
LAURENT GUIRAUD

Des corsets décolletés, des bodys échancrés ou des manteaux à traîne… Autant de pièces inspirées du monde de la lingerie que Maëva Weissen a réalisé sur la base de vêtements sportifs usagés. Grâce à des techniques comme le tuftage, qui consiste à insérer des fils dans un textile existant, la jeune femme a imaginé une collection qui s’adresse aux femmes de toutes les morphologies et de toutes les origines.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.