Passer au contenu principal

L'Usine et le Village du Soir ferment leurs portes

Les lieux de sortie nocturne et de divertissement seront durement impactés par les mesures prises par les autorités cantonales.

Pierre Albouy

Les discothèques et bars accueillant des événements festifs sont aussi touchés de plein fouet par la mesure. Au Village du Soir, on a tenu réunion de crise sitôt la nouvelle connue. «C’est vite vu, nous n’avons pas d’autre choix que de cesser pour l’heure toute activité. Limiter un spectacle à 80 personnes n’est pas une option, ce ne serait pas rentable», annonce le manager des lieux, Sébastien Courage. Tout le personnel, une cinquantaine de personnes, se retrouve donc au chômage technique. «Cette décision n’est sans doute pas prise à la légère, on ne peut pas jouer avec la vie des gens. Mais il faut juste espérer que cela ne dure pas plus de deux ou trois semaines, sinon cela va être très dur. Sans aide, on ne s’en sortira pas.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.