Les urgences seront plus performantes

RénovationLe chantier s’apprête à démarrer. La réorganisation du service doit permettre aux patients de voir plus vite un médecin.

Après rénovation, le Service des urgences sera plus efficace et les patients seront plus rapidement pris en charge.

Après rénovation, le Service des urgences sera plus efficace et les patients seront plus rapidement pris en charge. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La demande d’autorisation de construire est parue dans la «Feuille d’Avis Officielle»: un vaste projet de rénovation, réorganisation et agrandissement du Service des urgences devrait démarrer en mars.

Ce service modernisé devrait s’étendre sur l’espace autrefois dédié aux soins intensifs, eux-mêmes déplacés dans le nouveau bâtiment des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

«D’un coût de 44 millions de francs et échelonné en neuf étapes, c’est un projet majeur pour les HUG, annonce leur porte-parole, Nicolas de Saussure. Le défi consistera à maintenir le bon fonctionnement des Urgences durant les trois ans de travaux.»

Des itinéraires seront ainsi modifiés. «Les usagers des HUG continueront cependant, durant la majorité du temps, à entrer par la rotonde.»

Toujours plus d’entrées

Mais ces perturbations en valent la peine. Et de toute façon, il n’y avait pas vraiment le choix. Car le nombre de patients pris en charge chaque année aux Urgences ne cesse de croître. Conçu dans les années 70 pour recevoir 60000 personnes, ce service en a accueilli 73000 en 2018. Et «on devrait atteindre le cap des 75000 cette année, avance le professeur François Sarasin. L’agrandissement des lieux doit nous permettre de prendre en charge 90000 patients à l’horizon 2035-2040.» Le patron des Urgences se réjouit donc de l’importante cure de jouvence qui se profile.

Outre les améliorations d’ordre architectural et d’agrandissement, c’est surtout la future organisation de son service que vante le professeur Sarasin: «Nous n’allons pas uniquement faire en plus grand ce que nous réalisons aujourd’hui. C’est toute notre façon de travailler qui va s’améliorer grâce à ce superprojet. Avec une nouvelle ergonomie davantage en accord avec un tel service et permettant de penser les choses de façon plus globale.» Non seulement les conditions d’accueil devraient se bonifier aux Urgences et les parcours se simplifier, mais surtout «les patients verront plus vite un médecin et les conditions de travail seront renforcées, informe François Sarasin. Nous bénéficierons notamment d’un plateau technique plus performant et de salles de traitement plus vastes.»

Actuellement, il faut compter en moyenne cinq heures – pour des urgences sérieuses mais bien sûr pas vitales (prise en charge alors immédiate) – entre l’arrivée et la sortie ou l’hospitalisation du patient. Avec le nouveau service, «nous souhaitons pouvoir gagner une heure», indique Nicolas de Saussure. Pour favoriser le fonctionnement, le nombre de postes a augmenté de quinze unités dans ce service en 2019. Soit: trois médecins, quatre ou cinq infirmiers et sept ou huit aides-soignantes polyvalentes.

Maison de l’enfant

Autre projet d’importance attendu ces prochaines années: la Maison de l’enfant et de l’adolescent, dont l’ouverture est prévue en 2023. Son coût de 75 millions de francs sera en grande partie financé par deux fondations genevoises (45 millions) ainsi que par des dons et des legs (7 millions). Le solde sera à la charge des HUG.

Objectif: rapatrier en un seul lieu tous les services de psychiatrie des jeunes, pour l’heure éclatés dans divers endroits, en ambulatoire. «Un gros défi là encore pour les HUG, note Nicolas de Saussure. Tout un concept d’ouverture de la psychiatrie sur la cité inspiré par le pédopsychiatre François Ansermet.» Et pas seulement médico-médical. «Une démarche artistique accompagnera le projet par le biais d’un amphithéâtre, d’une salle de danse, d’ateliers de musique et de santé, ainsi que d’un lieu d’exposition», précise le porte-parole.

Cette Maison de l’enfant et de l’adolescent sera accolée à l’Hôpital des enfants, sur le site de l’ancien bâtiment de la médecine dentaire, qui a déjà été démoli.

Les travaux devraient également bientôt démarrer. Inauguration espérée en 2024.

Créé: 21.12.2019, 09h04

Articles en relation

La Clinique de Carouge ferme ses Urgences la nuit

Santé Une pétition munie d’une centaine de signatures d’employés et habitants a été envoyée au Conseil municipal. Plus...

Forte affluence aux urgences de l’Hôpital cantonal, entre janvier et juin 2019

Médical Au premier semestre, les HUG ont enregistré près de 48 500 entrées pour assurer des soins urgents. Plus...

Sous pression, les HUG augmentent les effectifs en pédiatrie

Santé Après des semaines de mobilisation du personnel, qui réclamait via les syndicats vingt postes supplémentaires aux urgences pédiatriques, les HUG ont décidé d’en ouvrir dix. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...