Union massive en soutien à la Nouvelle Comédie

GenèveEnviron 300 personnes ont pris la pose, ce jeudi, en faveur du projet

Ils étaient environ 300 réunis hier midi à Plainpalais.

Ils étaient environ 300 réunis hier midi à Plainpalais. Image: Laurent Guiraud/Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est à une photo de famille que les défenseurs de la Nouvelle Comédie ont été conviés ce jeudi midi. Rassemblées sur le ghorr de Plainpalais, 300 personnes environ prennent la pose. Dans ces rangs, on retrouve des politiciens, des quidams mais surtout de nombreux professionnels. Tel Mathieu Ziegler. Selon ce comédien de 39 ans, «Genève a besoin d’une institution théâtrale autre que le Grand Théâtre et destinée à la production locale.» Commentant les récents blocages qu’a rencontrés le dossier au Grand Conseil, il ajoute: «Il est extrêmement énervant qu’une partie du parlement prenne ce projet en otage.»

Le metteur en scène Eric Devanthéry, directeur du Théâtre Pitoëff, partage cet avis: «Cela fait quinze ans qu’on en parle et quand enfin les politiques commencent à s’entendre, on se retrouve au cœur d’un chantage politique.» Ne mâchant pas ses mots, le conseiller municipal PS Sylvain Thévoz dénonce l’attitude du PLR, qu’il qualifie de «terrorisme culturel» (Lire: La Nouvelle Comédie au coeur d'un troc). Son colistier dans la course au national, le député Thomas Wenger, estime que «la Ville a fait sa part (ndlr: en votant un crédit de 98 millions en mai), c’est maintenant au Grand Conseil de faire le nécessaire pour ce lieu indispensable à la culture genevoise et régionale». Même son de cloche chez Sandrine Kuster, directrice de l’Arsenic, venue de Lausanne pour défendre «ce magnifique outil à l’échelle de la région». (TDG)

Créé: 08.10.2015, 16h43

Articles en relation

«Il n'y a pas de plan B pour la Nouvelle Comédie»

Conseil municipal La menace qui pèse sur le cofinancement par l’Etat du nouveau théâtre fait craindre le pire à Rémy Pagani et à Sami Kanaan. Plus...

La Nouvelle Comédie, une tragédie annoncée?

Débat en Ville Olivier Gurtner (PS) affrontera Yvan Zweifel (PLR) sur cet épineux dossier le jeudi 8 octobre à 12h30 aux Savoises. Plus...

La Nouvelle Comédie au cœur d’un troc

Genève En Commission des travaux, le PLR a refusé le crédit de 45 millions pour l’institution. Quelles sont ses intentions? Plus...

Une large majorité éloigne le spectre du référendum

Nouvelle Comédie Le Municipal a approuvé le crédit de 98 millions de francs pour le futur théâtre. Le sort de l’ancienne salle est incertain. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dénoncetonporc
Plus...