L’UNIGE crée un master sur la gouvernance

FormationL’Université et l’Unitar proposent une formation «unique au monde»

Une conférence se tiendra à 18 h 15 à Uni Mail pour inaugurer le nouveau master.

Une conférence se tiendra à 18 h 15 à Uni Mail pour inaugurer le nouveau master. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le directeur général de l’ONU à Genève, Michael Møller, inaugurera lundi soir* le master en gouvernance européenne et internationale créé par l’Université de Genève et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (Unitar).

«Il s’agit d’un véritable master d’études avancées qui octroie 60 crédits ECTS, précise la professeure de droit Christine Kaddous, codirectrice du programme. Il s’adresse aussi bien à des étudiants qu’à des professionnels travaillant ou souhaitant travailler dans une administration nationale ou européenne, des organisations internationales, des ONG, des associations ou des fondations traitant de questions internationales. L’objectif principal est d’offrir une meilleure compréhension des aspects politiques, économiques, sociaux et juridiques de la gouvernance européenne et internationale.»

«Ce master est unique au monde. Nous apportons les compétences du terrain et l’Université l’enseignement académique», se félicite Rabih El Haddad, manager du programme de diplomatie multilatérale de l’Unitar. Le programme inclut des modules théoriques sur les rouages de la gouvernance et des exercices pratiques (rédaction d’une résolution, prise de parole dans une enceinte internationale).

A la fin de juin, les participants pourront choisir d’effectuer un stage dans un organisme onusien, de rédiger un mémoire de master ou un travail en lien avec leur activité professionnelle. Le master a débuté à la fin de janvier avec 19 participants – dont trois attendent encore leur visa. A l’instar des masters de formation continue, l’inscription coûte 25 000 francs. Les responsables du programme tentent d’offrir des bourses aux «étudiants les plus méritants».

A noter que l’Unitar collabore déjà avec l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID): «Nos programmes sur mesure forment des fonctionnaires dans les pays sortant de conflit», précise le professeur Cédric Dupont, directeur de la formation continue. L’IHEID propose en outre un master en négociation internationale depuis 2008. «Orienté vers l’action et la recherche de solutions, il s’adresse à des professionnels issus du secteur public, de la société civile et du secteur privé.» Que penser du nouveau master de l’Université? «La concurrence est saine, estime Cédric Dupont. Elle nous pousse à nous spécialiser.»

*Conférence à 18 h 15 à Uni Mail

Créé: 19.02.2017, 19h04

Articles en relation

Un an après le master, 80% des diplômés ont un travail

Sciences sociales D’après une étude de l’UNIGE, les diplômés en sciences sociales sont satisfaits de leur emploi. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...