Unia bloque un chantier pour cause de canicule

MétéoAu Petit-Saconnex, les conditions de travail des ouvriers qui posent du goudron sont difficiles.

Les employés ne travailleront pas dans ces conditions.

Les employés ne travailleront pas dans ces conditions. Image: L.A.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La canicule a déjà causé plusieurs annulations de dernière minute, malgré la préparation conséquente de certaines manifestations, comme le cortège des écoles pour les promotions.

Les chantiers ne devraient pas être traités différemment, vu la chaleur alarmante annoncée pour les prochains jours, selon José Sebastiao, secrétaire syndical. Le syndicat Unia a donc pris les choses en main en intervenant sur un chantier public du chemin de la Tourelle, au Petit-Saconnex. Les voitures du syndicat ont bloqué l’espace, hier en fin de matinée, afin de susciter l’arrêt officiel des travaux. Les pics de chaleur à 35 degrés peuvent conduire les ouvriers à travailler par des températures atteignant parfois 50 degrés, lorsqu’il s’agit de pose de goudron, affirme Unia.

Pour le secrétaire syndical, «il en va de la sécurité et de la santé des travailleurs. Nous devrions pouvoir accéder aux mêmes mesures de protection que toute autre personne à Genève». Et de poursuivre: «Aucun employé de chantier ne doit travailler dans de telles conditions.» La chaleur peut être tolérée jusqu’à 31 degrés, mais au-delà, le goudronnage n’est pas envisageable, peu importent les délais à tenir.

Créé: 26.06.2019, 16h52

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...