Une plainte pénale pour menaces agite le MCG en Ville

PolitiqueLa conseillère municipale Danièle Magnin a porté plainte contre son collègue Thomas Zogg.

La conseillère municipale Danièle Magnin.

La conseillère municipale Danièle Magnin. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au sein de la section Ville du MCG, l’ambiance est loin d’être au beau fixe. Les tensions internes sont telles qu’elles pourraient atterrir devant le tribunal. La conseillère municipale MCG Danièle Magnin vient de déposer une plainte pénale pour menaces et injures contre son collègue de parti Thomas Zogg. Les faits remontent au 5 février. Lors d’un caucus agité, le ton monte entre ce dernier et Jean-Philippe Haas, lui aussi élu MCG en Ville, rapporte la plaignante.

Danièle Magnin finit par reprocher à Thomas Zogg de «se laisser aller à ses nerfs». Il répond: «J’aime ça.» Elle rétorque que, si tel est le cas, c’est que ses parents l’ont «mal élevé». De quoi déclencher, toujours selon elle, l’ire de Thomas Zogg. «Il m’a traité de vieille m…, de pourriture. Il m’a menacée de mort, m’a dit que j’avais moins d’honneur que mon chien et que cela se laverait dans le sang.» Danièle Magnin sort du caucus choquée. «J’avais peur, je ne voulais pas rentrer chez moi. J’ai appelé la présidente du parti, Ana Roch, sans succès. Par la suite, il m’a été demandé d’attendre les élections avant d’agir.» Mais, estimant que son parti ne prend pas la mesure du problème et en raison du délai, elle porte plainte.

De son côté, Ana Roch regrette que «Danièle Magnin se soit empressée de passer par la voie judiciaire plutôt que par une conciliation, comme le prévoient les statuts du MCG». Ces derniers stipulent que «les actions en justice constituent le dernier recours en cas de litige, soit entre les membres, soit entre les organes du Mouvement et un ou plusieurs membres». Ce à quoi Danièle Magnin répond en citant ces mêmes statuts, qui spécifient que l’article précédent ne s’applique pas quand il s’agit d’une affaire pénale.

Sur le fond de l’affaire, Thomas Zogg est coutumier des éclats de voix plus ou moins virulents. Dans les coulisses du Municipal mais aussi en plénière. Le 10 novembre 2015 déjà, lors de la séance, il compare une manifestation pour l’Usine à «la Nuit de Cristal». Ce qui lui vaut d’être remis à l’ordre par le président du Conseil municipal de l’époque, le MCG Carlos Medeiros.

Rebelote au printemps dernier. Persuadé que le maire Rémy Pagani s’en est pris verbalement aux siens, Thomas Zogg lance: «On ne parle pas de ma famille, c’est tout. Sinon il y a d’autres façons de régler ce genre de situations.» Interrogé sur d’éventuelles suites à donner à cet épisode, Rémy Pagani explique ne pas avoir porté plainte. Il regrette toutefois que «le président Jean-Charles Lathion, censé faire régner l’ordre, ne l’ait pas fait. Même a posteriori. Il aurait dû l’admonester.»

Au parti, Ana Roch se dit consciente de ces débordements. «Nous sommes en train d’essayer de régler le problème à l’interne», conclut-elle. Le chef de groupe Daniel Sormanni n’a pas souhaité commenter ladite plainte. Reste que cet épisode vient mettre à mal la fragile harmonie au sein de la section. Cette dernière connaît un premier semestre difficile entamé par le départ en janvier de l’un de ses piliers, en la personne de Pascal Spuhler. En outre, de fortes dissensions internes entre l’aile droite et l’aile gauche du parti sont apparues clairement au moment du vote du budget 2018, à la fin de mai. Marie Prieur

Créé: 14.06.2018, 19h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.