Un magnifique millésime: «Le 2018 dépasse le 2015»

Œnologie Le millésime a été baptisé mercredi. Le 25 mai, on pourra le déguster dans une centaine de caves.

La reine des vins du monde, la Brésilienne Régina Vanderlinde, et le baladin, buveur de bière, Patrick Dujany.

La reine des vins du monde, la Brésilienne Régina Vanderlinde, et le baladin, buveur de bière, Patrick Dujany. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne fallait pas manquer de culot pour baptiser le millésime 2018 à la veille des saints de glace. Il ne fallait pas manquer de culot pour rassembler la fine fleur de la viticulture genevoise dans un temple voué à l’eau, les Bains des Pâquis. Il ne fallait pas manquer de culot pour associer la reine des vins du monde, Régina Vanderlinde, une Brésilienne de Caxias do Sul, dont la Festa da vino remonte à 1883, bien avant la célèbre Fête des vendanges de Russin, et un Jurassien habitant Saint-Saphorin et buveur de bière patenté, Patrick Dujany, dit Duja, qui sévit sur Couleur 3 et coproduit «Bille en tête». Régina Vanderlinde préside l’Organisation internationale de la vigne et du vin, qui tiendra son congrès en juillet à Genève. «Une première depuis 1977 et un honneur pour le canton», dit la Genevoise Simone de Montmollin, présidente de l’Union suisse des œnologues.

La pluie s’était aussi invitée au rendez-vous des Bains. Gris le ciel, gris le lac. Une petite moitié des encaveurs du canton fait contre mauvaise fortune bon coeur . Le millésime 2018 est vraiment magnifique. Retenez la date du 25 mai, on pourra déguster à loisir dans tous les coins du canton.

Que du bonheur, pour paraphraser un éphémère ministre de l’agriculture et de la nature qui n’était pas là. Son successeur Antonio Hodgers, a priori moins versé dans les affaires agricoles, n’était pas là non plus, retenu par le centième anniversaire de l’Organisation internationale du travail. C’est le marathonien Serge Dal Busco, ancien maire de Bernex, la deuxième commune viticole du canton, qui égrène quelques notes sur les beautés du vignoble genevois et l’incroyable qualité de ses crus qui rivalisent à égalité avec les meilleurs vins suisses. Les 1400 hectares encépagés forment un microterritoire en comparaison internationale, mais tout de même le troisième de Suisse.

L’ancien ministre du Territoire Robert Cramer préside l’Interprofession de la vigne et des vins de Genève depuis 2013 et boucle sa douzième et dernière année au Conseil des États. Manquant d’inspiration, il cite les rapports officiels qui disent combien le vendange 2018 fut exceptionnelle. Meilleure même que celle de 2015 qu’on avait proclamé année du siècle. Du sucre à profusion et même un peu trop. Des arômes, des tannins, bref une splendide matière première dont les encaveurs – ils sont désormais tous de savants œnologues – ont su tirer des vins à boire aussitôt comme à conserver. Que du bonheur, on vous disait.

Reste à les vendre. Un défi permanent. Le marché est saturé et la consommation recule. Un autre défi: convaincre les Suisses et les étrangers établis à Genève, volontiers fidèles à leur terroir d’origine de boire du genevois. À ce propos, un petit tour sur l’app Modovino du principal détaillant en vin de Suisse, Coop, montre qu’il y a encore du travail à faire pour afficher partout l’excellence genevoise. N’y figurent que seize étiquettes du bout du lac. J.-F.M.

Créé: 08.05.2019, 21h31

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...