Passer au contenu principal

L’UDC a su capter les électeurs volatils de gauche et de droite

Une analyse retrace les choix des électeurs qui ont voté pour des partis différents entre 2011 et 2015.

La représentation graphique laisse apparaître le «glissement» à droite.
La représentation graphique laisse apparaître le «glissement» à droite.

Quels partis les électeurs genevois volatils – à savoir ceux qui ont modifié leur choix entre l’élection au Conseil national de 2011 et celle de 2015 – ont-ils cochés sur leur bulletin de vote? C’est cette instabilité électorale qu’a mesurée l’institut Sotomo auprès des utilisateurs des sites du groupe Tamedia, qui édite notamment la Tribune de Genève. Le graphique ci-contre représente le poids des partis, dont la taille du cercle illustre les suffrages obtenus dimanche. Quant aux flèches qui relient les pôles, elles marquent les déplacements d’électeurs genevois entre 2011, date du précédent scrutin pour le National, et celui de dimanche dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.