Passer au contenu principal

«Je ne trouve pas à qui confier la mosquée de Genève»

Faute de repreneur satisfaisant, la Ligue islamique mondiale songe à transformer la fondation qui gère le lieu de culte.

Mohammad Abdulkarim Alissa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale
Mohammad Abdulkarim Alissa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale
Georges Cabrera

Changement de plan! Mohammad Abdulkarim Alissa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, très proche de la monarchie saoudienne, avait annoncé en janvier dans les colonnes du «Matin Dimanche» et sur le site web de la «Tribune de Genève» que la mosquée du Petit-Saconnex ne sera plus gérée par la Fondation culturelle islamique de Genève (ndlr: qui est liée à la Ligue mondiale) mais confiée directement à la communauté des musulmans» du canton. La mosquée devait être remise à «un organe représentatif de tous». Plus facile à dire qu’à faire, nous a-t-il confié dans la Cité de Calvin, au terme de deux jours de conférence à l’ONU sur la lutte contre la radicalisation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.