Passer au contenu principal

Pierre Maudet aurait favorisé un dossier au Service du commerce

Trois procureurs et des policiers ont débarqué jeudi dans les locaux de l’administration. Trois fonctionnaires ont été entendus.

Une perquisition a eu lieu au service de Police du commerce et de lutte contre le travail au noir.
Une perquisition a eu lieu au service de Police du commerce et de lutte contre le travail au noir.
LUCIEN FORTUNATI

Une perquisition a eu lieu jeudi au Service de police du commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN), a appris la «Tribune de Genève». Trois fonctionnaires, dont le directeur, ont été entendus comme témoins jusqu’à tard le soir au Ministère public. Cette opération menée par trois procureurs et des policiers montre l’intérêt porté à un aspect de l’enquête pénale visant le conseiller d’État Pierre Maudet et son ancien bras droit Patrick Baud-Lavigne. Ce volet concerne l’autorisation d’ouverture d’un bar lié à leur ami commun, l’entrepreneur genevois Antoine Daher. Le même qui a participé à l’organisation de leur mystérieux voyage à Abu Dhabi en 2015. L’enquête pourrait prendre une nouvelle tournure.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.