Passer au contenu principal

Trois Syriens trouvent refuge au temple des Pâquis

Menacés de renvoi vers la Croatie en vertu des accords de Dublin, les Musa craignent d’être séparé d’une partie de leur famille.

Slava, Walat et Hazna Musa, au temple des Pâquis.
Slava, Walat et Hazna Musa, au temple des Pâquis.
Olivier Vogelsang

Depuis vendredi, Hazna, 22 ans, Slava, 24 ans, et Walat Musa, 25 ans, se sont réfugiés au temple des Pâquis. Par ce geste, la fratrie kurde de Syrie tente de se prémunir contre un renvoi de Suisse.

Mercredi, six mois se seront écoulés depuis que leur demande d’asile a été frappée d’une non-entrée en matière en vertu des accords de Dublin. A cette date, si la fratrie n’a jamais été considérée comme disparue ou n’a pas pu être renvoyée, elle pourra déposer une nouvelle demande d’asile, qui devra être traitée par la Suisse. Dans son périple, la fratrie a traversé de nombreux pays, dont la Croatie, qui aurait pris une photo et émis un document attestant de leur passage sur son territoire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.