Passer au contenu principal

Trois perquisitions suite à l’incendie des Tattes

Le Ministère public a perquisitionné ce jeudi trois locaux de l’administration dans le cadre de l’enquête.

Le foyer des Tattes au lendemain du sinistre le 17 novembre 2014
Le foyer des Tattes au lendemain du sinistre le 17 novembre 2014
Laurent Guiraud/Tribune de Genève

L’enquête sur le dramatique incendie du foyer des Tattes agite l’administration cantonale. Ce jeudi matin, trois perquisitions ont été menées dans des locaux de l’Hospice général, de la Police du feu ainsi que de la Sécurité incendie et technique. «Divers documents ont été saisis en vue d’analyse», écrit sobrement le Ministère public dans son communiqué. Dans la nuit du 16 au 17 novembre, un incendie éclatait à l’intérieur du foyer pour requérants des Tattes. Le sinistre a fait un mort et une quarantaine de blessés, dont onze grièvement. Deux résidents du foyer ont été placés en détention provisoire à la demande du Ministère public, deux jours après le drame.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.