Les trois nouvelles buvettes ont passé l’été

Fin de l'animation estivaleWeek-end de clôture pour les trois nouveaux lieux éphémères autour de la rade. Bilan plutôt positif aux premiers échos.

À deux pas des Bains des Pâquis, Bronzette a séduit avec une programmation riche et variée.

À deux pas des Bains des Pâquis, Bronzette a séduit avec une programmation riche et variée. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bilan chiffré définitif n’est pas encore prêt. Mais les premières impressions sont bonnes, quoique contrastées, pour les trois nouvelles buvettes autorisées par la Ville de Genève cet été, qui fermeront dimanche soir. Un baptême de feu pour la nouvelle politique d’animation estivale, sans Fêtes de Genève pour la deuxième fois. Le gérant de Bronzette, au quai du Mont-Blanc, parle d’un bilan «extrêmement positif». Mais on sent que du côté de l’Estivale au quai du Rhône, l’enthousiasme est moindre. Le restaurateur Laurent Garrigues-Monney, du Renfort de Sézegnin, parle d’un «démarrage un peu laborieux» pour cette première édition (les contrats s’étalent sur trois ans).

L’Estivale se cherche encore

L’emplacement inédit choisi pour l’Estivale, début Jonction, là où la baignade est interdite, nécessite de prendre ses marques. «Exploiter le bord du Rhône est une bonne idée, c’est paisible, très reposant. Mais il faudra du temps pour que les gens prennent leurs habitudes à cet endroit, et aussi pour que l’on comprenne les envies et les besoins du quartier.» En effet, dans cet environnement «de bureaux, on a fait de belles journées en semaine, avec les afterworks. Mais le week-end ça ne marchait pas très bien, on n’a pas réussi à capter les habitants autour.» Un constat partagé par notre photographe, envoyé un samedi soir pour capturer l’ambiance des lieux, et revenu quelque peu bredouille…

Le problème vient-il de la carte? «Nous avons fait le pari d’une offre originale, avec des brioches salées et sucrées par exemple, poursuit le restaurateur. On voulait sortir du burger frites. Est-ce que cela a été compris? Je ne sais pas encore.» Peut-être que les animations proposées ou la décoration (de grandes tentes blanches) seront aussi à remettre en cause.

Bronzette plébiscitée

Deux points qui, par contraste, ont plutôt été les atouts de l’espace Bronzette (juste avant les Bains des Pâquis) avec une offre très originale. Notamment des soirées stand up le mercredi soir qui ont fait le plein et permis d’applaudir des petits génies de l’humour genevois comme Charles Nouveau. Le gérant Marc Gouzer se félicite d’un «succès populaire assez important. Cela dépend beaucoup de la météo mais nous avons eu deux mois et demi magnifiques.» Il se dit satisfait d’avoir reçu des échos positifs non seulement des touristes, mais aussi des autochtones. «J’ai été très touché par les messages de locaux, qui m’ont dit qu’enfin Genève bouge dans un sens où ils peuvent se reconnaître et avoir à nouveau envie de profiter du bord du lac.» Le décor a également été très apprécié, notamment les cabanons en bois aux couleurs pastel qui se sont bien fondus dans le paysage.

Jardins du Rhône appréciés

Enfin la troisième nouvelle buvette, les Jardins du Rhône (quai général Guisan vers la sortie du parking du Mont-Blanc) était la seule à ne pas proposer d’animations, conformément aux conditions-cadres posées par la Ville. S’en est-elle sortie quand même? Oui, selon Ati, de l’association 2 Rives: «C’était un très bon été avec une offre cohérente entre notre buvette et les aménagements de la Ville sur les marches voisines: des plantes et des balançoires.» Le lieu a trouvé son créneau de «parenthèse de midi», et aurait été très apprécié par les clients de l’ancien glacier.

L’Escale plus fréquentée

En parallèle, l’Escale, gérée par des associations mais directement sous la houlette de la Ville, aurait augmenté sa fréquentation pour cette troisième édition sur le quai Gustave Ador. «On estime qu’elle se situe autour des 100 000 personnes, contre 75 000 en 2018, avance Cédric Waelti, porte-parole du Département de l’environnement urbain. Cette hausse est sans doute due à l’inauguration de la plage des Eaux-Vives voisine et à notre nouvelle zone d’ombre.» Selon lui, toutes les activités liées à la danse ont très bien marché. Une quarantaine d’événements, comme des concerts, y ont été proposés cet été.

Créé: 14.09.2019, 08h57

Sondage

Les trois nouvelles buvettes estivales autour de la rade viennent de fermer. À la fin de la première saison, quel bilan tirez-vous de cette initiative de la Ville?






Articles en relation

Au bord de l'eau, Bronzette et l'Estivale dansent au rythme des artistes locaux

Animations Depuis le mois de juin, les deux lieux d'animations estivales proposent musiques, concerts et activités familiales. De quoi réjouir petits et grands. Plus...

«Les Fêtes ne manquent à personne»

Loisirs La Ville de Genève a dévoilé les gagnants de l’appel d’offres pour les trois nouveaux lieux d’animation estivale. Plus...

Trois lieux d’animation estivale en jeu

Domaine public La Ville lance des appels à projets pour compléter l’offre de l’Escale avec des initiatives privées. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...