Avec ses trois glands, Presinge rend hommage à ses chênes séculaires

ArmoiriesD’or à la fasce de gueules chargée d’une coquille d’argent accompagnée de trois glands de sinople.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La «fasce» de ce blason daté de 1924 désigne la bande rouge qui barre l’écu. Comme d’autres communes, Presinge a choisi d’y placer une coquille Saint-Jacques. Elle est empruntée aux sires de Grailly, seigneurs de Ville-la-Grand. Que vient faire ici la cité de France voisine? C’est simple: ses seigneurs possédaient en fief le village de Presinge ainsi que celui, voisin, de Puplinge. Et les trois glands alors? Ils sont là pour évoquer les chênes séculaires de la commune. Un parement unique à Genève, Chêne-Bourg et Thônex ayant choisi pour leur blason des feuilles de chêne, et Chêne-Bougeries l’arbre dans son entier.

Après diverses occupations, on annexa Presinge en 1607 à la paroisse de Ville-la-Grand, dont elle fut séparée un siècle et demi plus tard. Etonnament, elle continua alors, durant un temps, à être administrée par cette localité, dont les syndics et les conseillers provenaient aussi bien de Ville-la-Grand que de Presinge ou encore de Puplinge.

Après le second Traité de Turin (1816), Presinge devint une commune genevoise qui englobait notamment Puplinge. Ce n’est qu’en 1851 que les deux municipalités furent séparées et leurs limites légèrement modifiées.


Inspiré du livre «Les communes genevoises et leurs armoiries», Ed Ketty & Alexandre, 1063 Chapelle-sur-Moudon. (TDG)

Créé: 13.07.2015, 18h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...