Passer au contenu principal

Le Tribunal fédéral demande de libérer un antispéciste genevois

Le jeune militant attend son procès depuis onze mois à Champ-Dollon. Excessif, selon les juges fédéraux.

Le 7 août dernier, à Genève, des manifestants antispécistes s'étaient rassemblés pour apporter leur soutient au militant toujours détenu.
Le 7 août dernier, à Genève, des manifestants antispécistes s'étaient rassemblés pour apporter leur soutient au militant toujours détenu.
Laurent Guiraud

Onze mois de prison préventive pour un antispéciste suspecté d’avoir causé des dommages matériels, c’est trop. La décision vient d’être rendue par le Tribunal fédéral, qui demande une libération «dans de très brefs délais» de celui que la presse nomme Matthias, accusé d’avoir caillassé des boucheries et souillé un abattoir à Perly en 2018. Son procès au Tribunal de police devrait avoir lieu avant la fin de l’année.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.