La traversée du lac à la nage réussit sa première édition

Course populaireIls étaient une soixantaine, ce dimanche matin, à nager sans boire la tasse les 1600 mètres reliant Genève-Plage aux Bains des Pâquis. Récit en immersion.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Météo incertaine au réveil dominical, après une nuit d’orage. Pas vraiment un temps à mettre à l’eau un nageur au long cours, ce dimanche sur le coup de 8 h. Ils sont pourtant une bonne soixantaine à s’être donné rendez-vous à Genève-Plage. En touchant leur bonnet numéroté qui leur tiendra lieu de dossard, ils confirment leur participation à la Traversée du Petit-Lac, première du nom. Le sol est froid, les regards sont chaleureux et motivés.

Trois groupes, trois couleurs distinctes de couvre-chefs en latex. Les Bleus sont les plus forts sur papier. Ils ont promis d’avaler, en vingt minutes et sans boire la tasse, les 1600 mètres reliant le départ à l’arrivée, sur la grève des Bains des Pâquis. Les Rouges sont moins ambitieux (temps estimé: 40 minutes); les Verts sont d’ores et déjà contents s’ils terminent sous l’heure. Voilà pour les préliminaires olympiques.

On oublie le chrono: Genève n’est pas Rio et le lac affiche un petit 20 degrés faussement amical. On se mouille. Immersions collectives dans l’allégresse, échelonnées toutes les deux minutes, après un report d’une demi-heure en raison du trafic maritime. «Bateau fantôme», hurlent les plus pressés d’en découdre. L’intrus finit par surgir à l’horizon, genre chalutier, du lourd, quoi, convoyé par le renfloueur du quai Marchand.

Sur le plan d’eau, l’escorte sécuritaire est plus légère. Trois bateaux de la Société de sauvetage et dix paddles, conduits en douceur par les gardiens des Bains, «de jolies filles et de beaux garçons», glisse le speaker de course, Olivier Boillat. Il a raison, ça aide, quand on se sent un peu seul à mi-traversée, puis complètement désorienté par des courants qui «poussent» vers la rive gauche alors que l’on doit «tirer» sur la droite. Ces meneurs d’allure aquatique sont précieux et nécessaires: ils indiquent le cap et la trajectoire à suivre. «Nagez en faisant un croissant», lâche l’un d’eux à un égaré, myope et embué, qui était en train de passer à travers les bouées jaunes servant de balises.

Applaudissements nourris à l’arrivée au moment de sortir de l’eau. Le génie du lieu pâquisard a le sens du soutien populaire. Les porteurs de combinaison, adeptes du crawl et du triathlon, sont déjà secs. Le premier a nagé les 1600 mètres en moins de vingt minutes; le dernier en 55 minutes, mais il n’avait sur lui qu’un caleçon de bain pour se protéger des petits courants froids assurant l’accueil thermique aux abords de la jetée.

A l’heure du bilan, le speaker est comblé. «On ne compte que deux abandons sur les 64 participants, explique-t-il. Le cumul du stress et de l’effort pour des organismes fatigués qui ont terminé la traversée sur les bateaux. L’occasion pour nous de remercier la Société de sauvetage qui a parfaitement encadré cette première édition, ainsi que l’équipe des Bains des Pâquis.» Edition test: elle en annonce d’autres. «Nous étions 60, Nous serons 600 l’année prochaine et 6000 la suivante», lancent les organisateurs. C’est toujours moins que Zurich qui table sur 9000 inscrits pour la traversée de son lac, repoussée au 24 août.

Un merci plus personnel à Charlie, qui a assuré le vestiaire lacustre en transportant les sacs sur le bateau à tout faire des Bains des Pâquis. Enfin, un seul bémol à terre: l’absence de ravitaillement, cette table de boissons chaudes et de tartines promises que la buvette, débordée, avait oublié de dresser. Elle est pardonnée. On rentre chez soi avec un bonnet tout neuf offert par les organisateurs. A mi-tête, on lui a dessiné la ligne d’eau reliant les deux plongeoirs de Genève-Plage et des Bains des Pâquis. Collector.

Créé: 31.07.2016, 17h21

Articles en relation

La traversée du lac à la nage: top départ cet été

Course populaire Les Bains des Pâquis organiseront à la fin de juillet la première course du genre. Distance: 1600 m. Plus...

Top départ pour 80 km à la nage jusqu'à Genève

Léman Jaime Callabero s'est élancé pour sa traversée du Léman dans le sens de la longueur. Un défi qu'il réalise pour soutenir la Fondation pour la recherche sur le diabète. Plus...

Un nageur traversera le Léman dans sa longueur

Défi Rompu aux longues distances, Jaime Caballero nagera de Villeneuve à Genève, dimanche, pour la recherche sur le diabète. Plus...

La météo contrarie la traversée à la nage du lac

Zurich La traversée à la nage du lac de Zurich n'aura pas lieu ce mercredi, mais le 24 août. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...