Passer au contenu principal

Carole et Pascal font transpirer les yogis

Carole Chappuis et Pascal Reymond viennent d’inaugurer une salle de yoga à haute température. Il se pratique dans un espace chauffé à 38 degrés.

Carole Chappuis et Pascal Reymond ont quitté leur emploi dans une multinationale pour se lancer dans le yoga.
Carole Chappuis et Pascal Reymond ont quitté leur emploi dans une multinationale pour se lancer dans le yoga.
LAURENT GUIRAUD

Un espace bien isolé, recevant de l’air pulsé à 38 degrés, des tapis en mousse au sol et des radiateurs au plafond. C’est l’agencement de ce studio de «yoga chaud» situé dans la Galerie Jean-Malbuisson, au centre-ville. Baptisé Yoga Flame, il a été inauguré ce printemps par Carole Chappuis et Pascal Reymond, 32 et 37 ans. Le couple a découvert cette variante de la discipline lors d’un séjour professionnel à Singapour en 2016. «Nous avons vraiment pris le temps de pratiquer, jusqu’à plusieurs fois par jour, se rappelle Carole. Notre véritable coup de cœur a été cette découverte du yoga chauffé.»

Déjà 250 adeptes

Alors employés d’une grande multinationale, ils décident de changer de voie en suivant une formation dispensée à Bali. Ils font le pari d’ouvrir une première salle à Lausanne en 2017, principalement spécialisé dans ce type de yoga dit «Bikram», qui se pratique selon une séquence bien spécifique de 26 postures enchaînées.

Une dizaine de cours quotidiens sont proposés par la vingtaine de coaches répartis entre les deux villes. Une offre qui attire aujourd’hui environ 700 clients par mois, dont 250 à Genève, qui se recrutent en priorité parmi la communauté expatriée. Une partie des séances est ainsi donnée en anglais.

Le «hot yoga» se pratique dans une tenue généralement plus légère qu’à l’accoutumée et dans laquelle il faut être prêt à transpirer. «Les muscles sont rapidement chauffés et les risques de blessures sont moindres, explique Pascal. On passe donc généralement moins de temps dans les transitions entre deux postures que dans le yoga classique. C’est une pratique qui favorise le renforcement du dos et de la colonne vertébrale et permet d’acquérir une meilleure maîtrise de sa respiration.» Il faut évidemment penser à bien s’hydrater avant et après la séance.

Les deux yogis espèrent gagner 20% de nouveaux clients genevois d’ici à la fin de l’année. Ils imaginent aussi de nombreux projets pour fidéliser leur communauté: «Une de nos idées est de développer une application avec des cours en ligne, pour accompagner au mieux nos élèves. Nous envisageons aussi de créer une troupe de danse inspirée du yoga.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.