Du tram hippomobile au tram rose de Pipilotti Rist

LivreLe quatrième volume de l'Histoire des transports genevois vient de paraître. Un travail de fourmi.

Une motrice 736 sur le pont du Mont-Blanc en mai 1969. On l'entendait jusqu'aux Bains des Pâquis.

Une motrice 736 sur le pont du Mont-Blanc en mai 1969. On l'entendait jusqu'aux Bains des Pâquis. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Du tram hippomobile puis tracté à vapeur jusqu'au tram rose de Pipilotti Rist, toute l'histoire des transports publics du canton de Genève a fait l'objet de quatre volumes... volumineux qu'il vaut mieux ne pas prendre sur le pied. Le quatrième ouvrage signé Gilbert Plojoux avec la collaboration de Bernard Calame et Cédric Noir vient de paraître aux Éditions du Tricorne. Un travail de fourmi.

En 1969, il ne restait à Piogre qu'une seule ligne de tramway, la 12. Une bêtise que Zurich, Bâle et Berne n'ont pas commise. Genève s'est ensuite enfoncée dans une «guerre des transports» sans intérêt dont on paie aujourd'hui le prix fort, comme le souligne dans la préface Vincent Kaufmann, professeur de sociologie urbaine et d'analyse des mobilités à l'EPFL.

Les auteurs ont plongé en apnée dans le marécage politique genevois. Un vrai «parcours Vita» parfaitement maîtrisé, avec des détails plutôt rigolos, comme les poteaux supportant la ligne de contact à Onex, qui se tortillaient de plaisir dans le cadre d'un projet d'art public. Heureux pays.

À Cornavin, les passages réservés aux piétons sont marqués par de la peinture bleue. Sorti du tram qui continue direction Nations, le passager doit ouvrir l’œil pour atteindre la gare. Le 18 termine sa course au CERN. À quand St-Genis? Et le 14 jusqu'à Bernex? La prolongation du même 14 jusqu'à Champ-Fréchet est abandonnée. Les habitants le demandaient.

L'ouverture en 2012 d'une voie réservée au bus sur le pont du Mont-Blanc dans le sens rive gauche-rive droite est une révolution. Gain de temps, de trois à onze minutes par véhicule pour les TPG et les automobilistes jugent que la situation s'est améliorée. Malgré tout, les dessertes des TPG et des trains régionaux ont progressé.

Vous saurez tout sur la ligne Genève-La Plaine, la ligne Genève-Aéroport, les Mouettes genevoises et les taxis. Des dessins d'Herrmann, repris de la Tribune de Genève, égaient l'ensemble.

Créé: 07.01.2019, 11h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.