Les TPG dépensent 6 millions pour évacuer des gravats

En ChardonUn convoyeur de 1,6 kilomètre va permettre d'économiser le va-et-vient de 30'000 camions.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Combien manquera-t-il de millions de francs aux TPG pour boucler l'année? Quinze millions comme la régie l'estimait l'an dernier? Moins si l'on en croit le nouveau directeur général, Denis Berdoz?

La régie doit digérer, et si possible combler, le trou créé par la baisse des tarifs votée par le peuple en mai 2014. Contrairement à ce qu'avaient affirmé les initiants, le ticket à 3 francs et l'abonnement annuel à 500 francs n'ont pas provoqué un afflux de nouveaux clients. Qu'importe, la régie doit poursuivre la modernisation de son réseau et son éviction future de la Jonction. Pour ce faire, elle a lancé la construction d'un nouveau dépôt, au lieudit En Chardon. De quoi loger 130 bus et 70 trams.

Les travaux devisé à 330 millions ont démarré en juin juste en bout de piste de l'aéroport le long de la route de Meyrin. Le chantier se dénote des construction ordinaires par le montage d'un convoyeur aérien qui transportera les gravats sur 1,6 kilomètre jusqu'à une gravière située dans la zone industrielle de Meyrin-Satigny, où ils seront triés et recyclés. Pour six millions de francs, c'est une bonne action écologique, se félicite la régie dans un communiqué de presse. La bande qui commencera à rouler le 18 septembre prochain économisera 30'000 va-et-vient de camions et réduira le bilan carbone d'un tiers.

(TDG)

Créé: 17.08.2015, 15h56

La structure de la bande convoyeuse longe le chemin Adrien-Stoessel (et les voies CFF). Elle est en grande partie aérienne juchée sur des pylônes culminant jusqu’à 8 mètres de haut, enjambant même le rond-point de la Route du Nant-d’Avril. Mesurant au total 1.6 kilomètres de long, la bande convoyeuse comporte une partie enterrée – sous la forme d’un tunnel de 3,4 mètres de diamètre – de 90 mètres passant sous les voies CFF à proximité du
chantier du nouveau dépôt.

Articles en relation

Le pessimisme financier se confirme aux TPG

Baisse des tarifs Le public fait ses calculs, mais la régie ne conquiert pas de clients. Manque à gagner en vue Plus...

«Rehausser les tarifs à la fin de 2016 serait judicieux»

Transports publics genevois Nouveau directeur général des TPG, Denis Berdoz livre son premier grand entretien dans un contexte tendu Plus...

La présidente des TPG donne sa démission

Transports publics genevois Un «conflit de personnes» avec le magistrat Luc Barthassat motive la décision d’Anita Frei. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arrestations dans l'affaire des cinq femmes tabassées
Plus...