Passer au contenu principal

Tornare: «On m’a chassé à Berne car on n’a pas voulu de moi au Conseil d’État»

Le socialiste quitte le Conseil national après huit ans. S’il ne s’est jamais senti chez lui à Berne, il déclare sa flamme à Genève.

Manuel Tornare: «Je continuerai à me battre bénévolement pour différentes associations qui défendent les libertés, l’antiracisme ou la culture, et je siégerai au Bureau de la Fondation du Grand Théâtre.»
Manuel Tornare: «Je continuerai à me battre bénévolement pour différentes associations qui défendent les libertés, l’antiracisme ou la culture, et je siégerai au Bureau de la Fondation du Grand Théâtre.»
Lucien Fortunati

L’ancien conseiller administratif et maire de Genève Manuel Tornare, 68 ans, quitte le Conseil national après huit ans. Un double mandat qui ne l’a pas enchanté – le Genevois ne cache pas qu’il aurait préféré siéger au Conseil d’État. À l’heure du bilan, le socialiste évoque son investissement pour la Genève internationale, la défense des droits humains et son inquiétude pour l’avenir du service public.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.