La Thune du Cœur a joliment engraissé le cochon Jules

SolidaritéLa somme de 53'000 francs sera redistribuée à trois associations caritatives.

Au premier plan: Glenn Benoudiz (Café Cornavin) et Anne-Lise Thomas (Partage) entourés de Nicolas Fleury (TDG), Eric Bauer (chef d'orchestre), Frédéric Julliard, rédacteur en chef de la «Julie», Marc Nobs (Partage) et Charles Christophi (le CARÉ).

Au premier plan: Glenn Benoudiz (Café Cornavin) et Anne-Lise Thomas (Partage) entourés de Nicolas Fleury (TDG), Eric Bauer (chef d'orchestre), Frédéric Julliard, rédacteur en chef de la «Julie», Marc Nobs (Partage) et Charles Christophi (le CARÉ). Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est le plus célèbre cochon de Genève. Et en plus, il parle. Citation: «Franchement, c’est trop, vous m’avez gavé!» Le remerciement s’adresse aux généreux donateurs, à qui il doit son profitable surpoids. Tout bien calculé, ce n’est jamais trop. C’est même un poil moins que l’an dernier. En 2019, la Thune du Cœur, dont notre goret local est depuis toujours le fidèle animal de compagnie, a permis de récolter 55'000 francs. On est à 52'980 francs ce mois de janvier, après une campagne de décembre riche, soutenue, sans être non plus exceptionnelle.

Julie, l’éleveuse de notre cochon nourricier, chroniqueuse éternelle de la Tribune de Genève, a annoncé ce mardi, dans les murs de la Fondation Partage, à la rue Blavignac, le montant de la nouvelle collecte, sans s’attarder sur ce discret fléchissement. Depuis bientôt vingt-cinq ans que l’opération a été lancée, à travers notre journal, le montant total s’élève à 1'700'000 francs.

Joli score, quand même. Un quart de siècle de solidarité, dans une ville où si – comme le prétend la légende urbaine – les billets de banque poussent parfois entre les pavés, les inégalités sociales continuent, elles, à occuper régulièrement l’actualité. Ne cherchez pas Julie sur la photo qui résume le joli casting entourant le verrat aux flancs rebondis. Fidèle à ses habitudes, elle ne se montre jamais. Tout en invitant les responsables des associations à qui la somme réunie sera redistribuée à le faire à sa place. Sourires justifiés pour la Fondation Partage, qui gère la banque alimentaire genevoise, Café-Montbrillant et le CARÉ à la rue du Grand-Bureau aux Acacias. Un trio d’acteurs de terrain, jouant un rôle clé dans la lutte contre la précarité.

Leur engagement est salué par le rédacteur en chef de la «Tribune de Genève», Frédéric Julliard. Ce dernier en a profité pour remercier les initiatives spontanées prises au sein de la Julie – le journal, pas la plume sans visage –, afin de donner à la Thune du Cœur un supplément de modernité. Ainsi, le chef des correcteurs, Nicolas Fleury, a conçu un jeu vidéo, épaulé par un jeune et brillant collègue, Florian, sachant lui aussi s’adresser de façon ludique aux jeunes générations.

Collecte à l’ancienne contre collecte interactive? Non, avec, en y ajoutant une ligne téléphonique dédiée, afin de recueillir ces thunes qui ne tombent pas du ciel. «C’est à nous d’inventer en amont des opérations digitales susceptibles de toucher les générations d’aujourd’hui», souligne Frédéric Julliard, avant de se tourner vers Jules et de lui souhaiter vingt-cinq nouvelles belles années. Le vœu justement applaudi s’adresse aussi au journal hébergeur.

Créé: 14.01.2020, 20h36

Articles en relation

Jules, le fameux cochon de la Thune du Cœur, s’est gavé de 76 103 francs

Précarité Les Genevois ont été généreux lors de l’action de solidarité menée par la «Tribune de Genève». Plus...

Le cochon Jules a avalé 77'000 francs

Thune du Cœur Malgré la crise, les Genevois ont été généreux envers l’action de solidarité menée par la «Tribune de Genève». Plus...

La Thune du cœur a franchi le cap des 80 000 francs

Social Jules est heureux! Malgré la crise, les Genevois ont bien répondu à cette opération de solidarité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...