Passer au contenu principal

Le Théâtre Saint-Gervais récupère le Café Bizarre

Stéphane Pouëzat, qui gère l’établissement, doit rendre les clefs au 31 mars. Il entend recourir au Tribunal fédéral.

Le café Bizarre à Saint-Gervais
Le café Bizarre à Saint-Gervais
Laurent Guiraud

Fin décembre, le Tribunal des baux et loyers a rendu son jugement en deuxième instance: le 31 mars 2014, le Café Bizarre, 5 rue du Temple, devra rendre les clefs au Théâtre Saint-Gervais.

La bataille qui oppose Stéphane Pouëzat, gérant du café depuis dix  ans, à la Fondation du théâtre remonte à 2009, lorsque cette dernière dénonce le bail du Café Bizarre. A la disparition du Centre pour l’image contemporaine (CIC), il y a plus de quatre ans, le théâtre se retrouve seul dans le bâtiment et souhaite récupérer le café, qu’il avait mis en gérance, pour en faire son foyer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.