Tests éliminatoires pour les futurs profs du secondaire

Instruction publiqueNumerus clausus et test de français: face au manque de places de stage, l’accès à l’Institut de formation des enseignants évolue.

L'organisation chaotique et l'utilité relative des cours de l'IUFE ont souvent été pointées du doigt par les étudiants. Ici une photo datant d'une manifestation en mai 2011 devant les bâtiments de l'institut.

L'organisation chaotique et l'utilité relative des cours de l'IUFE ont souvent été pointées du doigt par les étudiants. Ici une photo datant d'une manifestation en mai 2011 devant les bâtiments de l'institut. Image: PASCAL FRAUTSCHI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dès l’an prochain, l’accès à l’Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE) sera modifié: numerus clausus ou encore test de communication limiteront le nombre d’étudiants.

En mai, 233 étudiants de la formation des enseignants du secondaire à l’IUFE ont déposé leur dossier pour intégrer la deuxième année. Seuls 89 ont été pris. Le reste sont contraints de mettre leurs études entre parenthèses. Pourquoi cette maigre sélection? Un an de stage est obligatoire pendant la deuxième année. Or, ces places en établissement sont rares, surtout dans des branches comme la biologie ou la chimie. Au nombre de places correspond le nombre maximum d’étudiants pouvant poursuivre leur formation.

«Ce ratio est faible pour certaines branches et nous avons toujours dû refuser une majorité des candidats, par exemple en histoire», rapporte Bernard Schneuwly, directeur de l’IUFE. Les anciens refusés s’ajoutant aux nouveaux, le nombre de recalés a peu à peu augmenté. Pour ne pas prolonger ce système, celui-ci a été repensé et la sélection sera déplacée en première année.

Ainsi, à la rentrée 2014-2015, un numerus clausus sera instauré pour entrer à l’IUFE, et ce pour toutes les branches. Les performances académiques pourraient également peser dans la sélection. Autre nouveauté: les futurs étudiants de 2e année ont dû passer un test de communication, en plus d’un entretien. Ils disposaient de vingt minutes pour produire un texte argumentatif de 250 mots sur un thème de société. Par exemple: les tablettes tactiles en cours ou ce que le progrès a amené à la société. «Pour l’instant, ce test n’est pas éliminatoire, mais il n’est pas exclu qu’il le devienne», précise le directeur.

D’autres changements devraient encore intervenir au cours des prochaines rentrées pour obtenir la reconnaissance de l’IUFE au niveau européen et suisse. En effet, la formation n’est toujours pas reconnue hors de Genève, malgré quatre ans d’existence…

Une demande a été déposée dans ce sens l’an passé auprès de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’Instruction publique — qui réunit les conseillers d’Etat responsables de l’éducation. Les membres de sa commission de reconnaissance se rendront à l’institut en octobre pour assister à des cours et s’entretenir avec des enseignants et étudiants. La reconnaissance devrait être délivrée au début de 2014, dans le meilleur des cas.

Comment justifier cette lenteur? «D’une part, la complexité de la structure de l’IUFE — qui englobe la formation pour les profs du Cycle et du Collège, contrairement à la plupart des autres cantons romands, qui ont séparé les deux. D’autre part, nous avons voulu attendre que la formation soit stabilisée avant de déposer une demande.» (TDG)

Créé: 03.07.2013, 07h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Merkel échoue à former une coalition
Plus...