Terrasse ouverte après minuit: un chuchoteur deviendra obligatoire en cas de plainte

Nuisances sonoresLa Ville et le Service du commerce ont adressé une lettre à l’ensemble des exploitants de Genève pour les avertir des nouvelles règles en vigueur.

Les exploitants de terrasse au-delà de minuit devront engager un chuchoteur en cas de future plainte.

Les exploitants de terrasse au-delà de minuit devront engager un chuchoteur en cas de future plainte. Image: Pierre Albouy/Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En ville de Genève, tout exploitant qui veut prolonger les horaires d’ouverture de sa terrasse au-delà de minuit doit obtenir une dérogation. De nouvelles mesures pour lutter contre les nuisances sonores vont prochainement entrer en vigueur. Un courrier, signé conjointement par la Ville et l’Etat, a été adressé à l’ensemble des établissements du chef-lieu le 8 mai. Désormais, chaque tenancier qui souhaite prolonger les horaires d’ouverture de sa terrasse devra avoir un répondant, y compris en soirée. Des affiches de sensibilisation à l’attention de la clientèle devront être apposées dans l’établissement et son gérant devra participer à un cours sur la gestion des nuisances sonores, en cours d’élaboration. Les tenanciers ont jusqu'au 22 mai pour demander leur dérogation.

En cas de futures plaintes, ces tenanciers devront alors engager un chuchoteur de 22 heures jusqu’à 2 heures les jeudis et soirées de week-end, comme l’a révélé GHI. Autre contrainte, «les terrasses devront être délimitées afin que la clientèle n’empiète pas sur le domaine public», explique le conseiller administratif Guillaume Barazzone, en charge de la sécurité et de l’environnement urbain. Enfin, les tenanciers devront se doter d’un système de gobelets consignés, avec le nom de l’établissement, et ce afin de différencier la clientèle des squatteurs de terrasse.

Par ailleurs, dès le 1er juin, les agents de la police municipale (APM) travailleront les fins de semaine jusqu’à 3 heures du matin. «Les APM vont prioritairement patrouiller dans les secteurs réputés bruyants début juin et rédigeront des rapports au cas par cas», poursuit le magistrat.

A noter que les 28 établissements qui avaient obtenu une dérogation de trois mois au lieu d’un an n’ont pas reçu ce courrier. Leur dossier est entre les mains de l’Etat. Leur situation sera réévaluée par le Service du commerce début juin. (TDG)

Créé: 13.05.2013, 20h37

Articles en relation

Les bars punis peuvent rouvrir au-delà de minuit

Nuisances sonores Les établissements concernés ont obtenu leur dérogation, le Scom estimant qu'ils ont «fourni des garanties concrètes pour lutter contre les nuisances sonores». Plus...

Bars punis: une semaine chrono pour se racheter

Nuisances sonores Les établissements qui doivent fermer à minuit prennent des mesures pour faire changer d’avis le Service du commerce. Plus...

Décision-choc de l’Etat: à minuit, on ferme les bars

Nuisances sonores Ils ne luttent pas assez contre le bruit: 28 bistrots ne pourront plus rester ouverts jusqu’à deux heures du matin Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...