Passer au contenu principal

Il téléphone à vélo et est amendé: est-ce légal?

Un cycliste genevois s’est fait arrêter parce qu’il téléphonait sur la route. Il a reçu une amende pour avoir lâché le guidon.

© francesca palazzi

Un matin de septembre, un cycliste circule sur l’avenue des Grandes-Communes, à Onex. D’une main, il tient son guidon, de l’autre, son portable. Un policier l’arrête. Motif: il est interdit de téléphoner à vélo. L’agent fouille dans son carnet des infractions. Aucun article ne stipule formellement celle-ci. Le cycliste se voit alors infliger 20 francs d’amende pour avoir lâché le guidon. Légal?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.